« Oui la Fac est en ruines mais … ce n’est pas la faute des martiniquais »

Vues : 9

Extrait Journal Rebelle :

« Les dirigeants du pôle Guadeloupe contestent le budget, insuffisant. Pour eux, c’est de la faute de la Martinique qui aurait une trop grosse part du gâteau. N’importe quoi !

La fac des Antilles manque de tout : profs, personnels, locaux, matériels, etc. Au lieu d’exiger des moyens au ministère, la présidente Mencé-Caster gère la pénurie. Mais ceux qui appellent à la grève contre elle ne parlent pas des vrais problèmes. Ils mènent une petite guerre avec leurs collègues martiniquais et essayent d’entraîner tout le monde en surfant sur des préjugés qui puent la xénophobie !

Tous ces gens-là se moquent de la réussite des étudiants. Ils se moquent des personnels qui travaillent dans de mauvaises conditions.

Étudiants et salariés, guadeloupéens ou martiniquais, prenons l’argent où il est : chez les riches et les puissants !

À l’Université des Antilles, d’après un rapport du Sénat, il y a 443 professeurs pour 11 222 étudiants. Cela fait 3,9 profs pour 100 étudiants. La moyenne des facs de France est de 5,6 !

C’est pour ça que les étudiants antillais ont des difficultés, pas parce qu’ils sont pauvres comme l’avait dit la présidente en 2013 ! Ici, 23,6% des étudiants réussissent leur première année, contre 41% en moyenne pour la France.

Pour que l’Université des Antilles soit au même niveau que les autres, il faudrait embaucher 185 professeurs. Il faudrait aussi beaucoup plus de personnel dans les bureaux, pour l’entretien, etc. C’est de ce qu’il faut parler ! »

Source : journalrebelle.com