« Oui, n’en déplaise à certains, les Martiniquais vivent comme ils le veulent »

Rédigé par : admin, le
Publié dans : Actualites, Martinique, Tribunes Libres
Mots clés :

Tribune libre par, Eloi Arminjon, chef d’entreprise martiniquais :

Oui, n’en déplaise à certains, les Martiniquais vivent comme ils le veulent.

Ils sont libres de manger tous les aliments qu’offrent la planète, des Ti-nains aux fraises des bois, en passant par le couscous et le ragoût de cochon.

Ils sont libres d’écouter toutes les musiques que la sensibilité humaine exprime, de Monique Seka à Mozart en passant par Ti Émile et Malavoi.

Ils sont libres de choisir parmi les livres fécondés par tous les génies littéraires, de Garcia Marquez à Césaire en passant par Glissant et Proust.

Libres du choix de leurs sports, de leurs loisirs, de leurs films… de leurs magasins.
Mais une cinquantaine d’activistes prétendent aujourd’hui leur dicter leurs propres choix.
Oubliant sans doute que leurs compatriotes de Martinique, en 2010, ont rejeté l’autonomie… librement, par un vote contre à 79%, ils prétendent leur imposer l’indépendance, avec un drapeau rouge vert noir.

Considérant sans doute les martiniquais comme des ababas, ils prétendent les forcer à boycotter des commerces dans lesquels ils se rendent… librement.
Aveuglés par le ressentiment, ils ne se rendent pas compte qu’ils desservent leur cause. Ainsi, ce drapeau qu’ils tentent d’imposer, quelle image de violence, de division d’autoritarisme ils lui collent !

Ces militants, ou ceux qui les instrumentalisent, feraient bien de relire Césaire : « un pas avec le peuple plutôt que deux pas tout seul sans lui »

Eloi Arminjon, chef d’entreprise