Paris : La martiniquaise Ingrid Jean-Baptiste, Prix du Public au Ministère des Affaires Etrangères

Vues : 767

Soirée de prestige pour Ingrid Jean-Baptiste (vous l’entendrez en fin d’article).

L’antillaise qui a passé son enfance à la Martinique, a été applaudie comme une Star aux Trophées des Français de l’Etranger ! La fondatrice du Chelsea Film Festival a été élue avec 6431 voix. Elle remporte le Prix du Public de l’édition 2017.

Mardi 7 mars, au quai d’Orsay à Paris, près de 300 invités s’étaient déplacés pour la remise des Trophées des Français de l’Etranger. Députés, sénateurs et amis des lauréats ont participé à cette cinquième remise de récompenses. Parmi les lauréats dans sept catégories, la martiniquaise Ingrid Jean-Baptiste a reçu avant-hier soir, le Trophée Prix du Public à l’Hôtel du Ministère des Affaires Etrangères.

Matthias Fekl, Secrétaire d’État chargé des Français de l’Etranger a ouvert la cérémonie de remises de Prix en annonçant l’intérêt particulier que le Gouvernement porte aux expatriés. Des concitoyens, souligne le secrétaire d’État qui seraient environ quatre millions à l’étranger : « On sait que la mobilité des français est forte ».

Tout en rappelant que la France est un pays d’accueil, un pays d’hospitalité, Matthias Fekl estime que cette mobilité internationale est selon lui  » la meilleure réponse à tous ceux qui pensent que l’avenir du monde se trouve dans les murs, se trouve dans les barrières » sans désigner les allégateurs. Un message de fraternité qu’il adresse également au PetitJournal.com, aux partenaires du PetitJournal et (ci-dessousaux  7 lauréats des trophées de ce soir(mardi 7 mars). Il conclut son allocution en inscrivant le prochain rendez-vous des trophées des Français de l’Etranger dans le calendrier 2018.

Très attentive, Ingrid Jean-Baptiste, arrivée à Paris en début de semaine, a suivi le discours du Secrétaire d’État, louant le travail des lauréats « qui représentent toute la diversité des talents qui peuvent s’expatrier » a ajouté le représentant du Gouvernement français.

En compagnie de sa mère Sonia Jean-Baptiste,

De sa grand-mère Marie-Thérèse Joseph, 84 ans,

Et de Suzy et Juliette, ses tantes martiniquaises, Ingrid Jean-Baptiste qui réside à New York a fait sensation dès son arrivée dans une jupe moulée de couleur ethnique créée par son compatriote antillo-guyanais, Alex Rotin.

Trois semaines plus tôt, la jeune femme était membre du Jury du Festival du Prix de Court au Palais des Congrès de Madiana.  La Martinique qu’elle n’avait pas visitée depuis six ans.

Paris, 18h00.  A l’entrée du Quai d’Orsay, sur la rive gauche de la Seine, la foule des invités marquait le pas des lauréats invités également à la rue Esnault-Pelterie dans le septième arrondissement.
Les contrôles de sécurité terminés, la jeune réalisatrice et sa mère Sonia sont arrivées dans le superbe Hôtel du Ministère des Affaires étrangères, sous les Ors de la République.

Nous retrouvons Ingrid Jean-Baptiste en compagnie de Frédéric Lefebvre, député des Français de l’Etranger sur le tapis rouge du Ministère des Affaires Etrangères. L’occasion de la photographier, la sachant favorite pour le Prix du Public.

La réalisatrice et fondatrice du célèbre Chelsea Film Festival étant présente dès l’ouverture des portes, nous avons pu la suivre dans les allées de l’Hôtel du Ministère. Séances photos et interviews étaient prévues par les responsables de la cinquième édition des Trophées, parrainée ce mardi soir par le rugbyman Serge Betsen (ci-dessous).

Dès 19h, Hervé Heyraud, le fondateur du PetitJournal.com a remis le premier trophée, celui du Social et de l’Humanitaire à Charles-Edouard Catherine. Le jeune français est directeur-exécutif d’une ONG basée à New York, « Surgeon of Hope », « une fondation à but non lucratif qui sauve les enfants dans le monde entier ».

Puis sera récompensée Virginie Simon, 28 ans, installée à San-Francisco avec « MyScienceWork » dans la catégorie Entrepreneur. Une Start Up qu’elle a créée dans la Silicone Valley, la jeune femme emploie une dizaine de salariés. Sa plate forme permet au grand public de consulter 60 millions de publications, Virginie Simon met en relation également des Universités ou des laboratoires par échanges de données.

Dans la catégorie des Anciens Élèves des lycées français. Nicolas Vadot, un ancien élève du Lycée français Jean Menet, vit en Belgique. Il est aujourd’hui, éditorialiste et dessinateur dans des journaux belges.

Un Prix tout neuf pour cet événement et qui reste exceptionnel puisque les postulants peuvent être étrangers. Il suffit aux candidats d’avoir suivi une année ou toute leur scolarité dans une école française. Ce sont les « Ambassadeurs de la France à l’Etranger », précisera Hervé Heyraud lors de la remise du Prix des anciens élèves.

Absent à la cérémonie, Adrien Bouillon décroche le Prix de l’Éducation, le français de 25 ans, s’est expatrié au Ghana. Il est le créateur d’une application de E-Learning pour les Universités et les Ong.

Le Prix du Meilleur Espoir revient à Pierre-Emmanuel Largeron (ci-dessus à gauche). Jeune chef d’orchestre, il a choisi Plymouth dans le Sud de l’Angleterre pour suivre ses études musicales.

20h 30, c’est le moment d’Ingrid Jean-Baptiste. La martiniquaise est attendue, les flashes crépitent, lauréate du Prix du Public, elle a réussi à mobiliser plus de 6000 votants en ligne pour sa candidature.

Son portrait est résumé dans un court film réalisé par France 24 :

Il retrace brièvement le parcours de la gagnante. « Ingrid Jean-Baptiste, ancienne actrice, a fait ses classes à Manhattan à l’Ecole de Comédie de l’Actor’s Studio créée par Lee Strasberg.

« C’est en 2010 qu’elle décide de se lancer dans le cinéma après un grave accident de la route ». Mais pleine de ressource, la jeune Ingrid s’investit dans le cinéma en créant avec l’aide de sa mère, sa complice Sonia Jean-Baptiste, l’un des plus grands Festivals de Cinéma à New York.

En quatre ans, le Festival a évolué. En 2016, 90 films de 24 pays ont été programmés au Chelsea Film Festival. Généreuse la jeune dirigeante, élégamment habillée par Alex Rotin, un ami couturier de la Guyane, a tenter de remercier tous ceux qui ont contribué à ce Prix du Public organisé par le PetitJournal.com, un magazine spécialisé qui vient en aide aux français expatriés.

Écoutez, la martiniquaise Ingrid Jean-Baptiste quand elle reçoit son Prix du Public aux Trophées des Français de l’Étranger.

Elle explique la création de son Festival qui, selon Ingrid Jean-Baptiste, permet aux différentes communautés de New York, de se rencontrer. Généreuse, une longue séance de remerciements a suivi sa courte intervention.

Des remerciements dignes d’une prestation à l‘Academy des Oscars au Dolby Théâtre de Los Angeles. Une vraie star martiniquaise !

Reportage Dorothée Audibert-Champenois/Facebook C’news Actus Dothy
Photos C’news Actus Dothy