Paris : Tanya St-Val, la Diva guadeloupéenne présente son nouvel album « Voyage »

Vues : 405

Le Trianon qui a une capacité de plus de 1000 personnes était plein à craquer ce samedi 28 avril 2018.

Le concert de Tania St-Val, la Diva guadeloupéenne, a conduit de nombreux spectateurs à son show unique dans un lieu chargé d’histoire.

Situé au Nord de Paris, dans le dix-huitième arrondissement, le Trianon qui a changé souvent de nom et d’activités est aujourd’hui une salle de spectacles où de grandes stars internationales se produisent, comme Rihanna en 2005 ou Carla Bruni mais avant ces super stars, le tout-Paris venait au Trianon applaudir la chanteuse et actrice Mistinguett, La Goulue ou Jacques Brel.

Mais ce samedi soir, à 20h 30, le public était majoritairement composé d’antillais et de spectateurs créoles qui suivent la star antillaise depuis quelques décennies. Tanya St-Val présentait au public son nouvel album « Voyage », elle était accompagnée de ses deux choristes Linda Rey et Nicolas Pelage.

Une soirée exceptionnelle attendaient tous les fans installés sur plusieurs niveaux, balcons et rez-de-chaussée et qui reprenaient à tu-tête, les refrains des tubes de la chanteuse. Le Trianon, selon sa manager, Guylaine Cléry, c’était le rêve de Tanya St-Val. Presque deux heures dans un décor digne du Théâtre National de l’Opéra-comique.

Dès 20h30, la guadeloupéenne a mis en haleine son public fidèle en reprenant le tube de « Missié Pierrot ». Ensuite, après un hommage rendu à une amie décédée, dont la fille Kennedy était présente au concert, émue Tanya St-Val a lancé le titre « LanmouKréol ».

En première partie de son show, Tanya St-Val en robe d’inspiration créole, a interprété différents morceaux ayant pour thème l’amitié, l’amour dans « une fusion pop-caribéen dont l’artiste a seul le secret » annonçait la jeune présentatrice.

Des chansons qu’elle charrie depuis plus de trente ans, avec des titres qui mêlent le Gwo ka guadeloupéen au piano de Jonathan Junion, à la basse de Gwen Ladeux, à la percussion de Boris René Adélaïde ou à la batterie de Yoann de Dannier.

Avec le tambour Gwo Ka, Tanya St-Val rappelle à tous, son origine : « Nous sommes français, c’est écrit sur le papier mais nous sommes aussi (ou) surtout issue d’une nation créole » insiste la chanteuse ce samedi soir sur la scène parisienne du Trianon.

Les extraits du concert qui lance le nouvel album « Voyage » de Tanya St-Val sont dans ce lien. L’artiste était au Trianon, samedi 28 avril 2018 au Boulevard Rochechouart dans le 18ème arrondissement de Paris.

Reportage Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy

Réalisation/Images Dorothée Audibert-Champenois