Patrimoine martiniquais : Les vestiges de l’Habitation de Fond Moulin réhabilités et ouverts au public dès ce mercredi

Rédigé par : Polly Miette, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :

Après une dernière phase de travaux de réhabilitation, les vestiges de l’Habitation Fond Moulin, à Grand Rivière, en Martinique, sont désormais accessibles au public, gratuitement, dès ce mercredi.

Inauguré, mardi 4 août, par le Conservatoire du littoral, le site a été valorisé par une signalétique innovante, faite de matériaux durables où l’information historique a été privilégiée.
« Cette opération a pour motivation première la promotion du nord de l’île tout en sauvegardant un élément du patrimoine martiniquais. Le conservatoire du littoral a souhaité mettre en valeur les paysages mais aussi l’histoire de cette habitation, explique Marie-Michèle Moreau, responsable de l’antenne Martinique du Conservatoire du littoral.

Fond Moulin, ancienne habitation, destinée à la production de cacao, a fonctionné jusqu’au 19ème siècle. Aujourd’hui, ne subsistent que des vestiges, entourés de jardins créoles, balisés le long des lisières forestières. Fond Moulin tient probablement son nom du moulin à eau dont les vestiges sont encore présents sur le site.

Le Conservatoire du littoral a officiellement livré, mardi, la deuxième et dernière tranche de son programme de valorisation du site qu’il a acquis en 1999. Il se trouve à l’extrémité Nord-Est du sentier de randonnée pédestre de Fond Moulin.

Dans un premier temps, des fouilles et des travaux ont été réalisés afin de conserver les vestiges, patrimoine qui présente un grand intérêt au niveau du bâti des activités agricoles du passé. La première tranche des travaux a été réalisée dans le cadre d’un chantier d’insertion.
La deuxième et dernière phase de réhabilitation a porté sur un parcours signalétique innovant, sobre et discret créé, autour des vestiges, avec des matériaux durables. La priorité a été donnée à l’information historique.

A terme, un jardin créole y sera planté. C’est une exploration en pleine nature pour les visiteurs, explique le Conservatoire.

Ce nouvel aménagement signalétique du site propose une frise du temps qui retrace la chronologie des différents propriétaires. Les visiteurs, embarqués dans une exploration en pleine nature, pourront en outre prendre connaissance des témoignages des habitants de Grand-Rivière.