Pénurie d’eau en Martinique : Les conclusions de la réunion de ce jeudi en Préfecture

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :

Une réunion s’est tenue ce jour, jeudi, avec le Préfet Stanislas Cazelles et les acteurs concernés sur l’épineux dossier de l’eau en Martinique. L’île fait face depuis plusieurs semaines à de nombreuses coupures d’eau consécutives en raison de la sécheresse et des canalisations défectueuses depuis de nombreuses années.

Sur Facebook, la sénatrice Catherine Conconne a livré, les conclusions de la réunion de ce jeudi 16 avril 2020 qui a eu lieu en Préfecture de Martinique. Elle reste plus que jamais convaincue « que la sécheresse exceptionnelle que vit actuellement la Martinique n’expliquait pas à elle toute seule cette situation » de pénurie.

Catherine CONCONNE et Maurice ANTISTE sont ressortis satisfaits de la réunion qui s’est tenue en Préfecture ce jour et destinée à trouver toutes les solutions d’urgence face aux graves dysfonctionnements de fourniture en eau potable que subit la population martiniquaise en ce moment.

Les deux sénateurs sont ressortis plus que jamais convaincus que la sécheresse exceptionnelle que vit actuellement la Martinique n’expliquait pas à elle toute seule cette situation.

Toutes les parties concernées par cette politique publique étaient représentées à cette séance de travail et un document commun a pu être signé en conclusion de cette réunion actant des solutions à mettre immédiatement en œuvre mais aussi l’engagement de chacune des parties.
Parmi ces solutions à très court terme qui sont au nombre de sept figurent la remise en service de 2 forages situés à Cœur Bouliki, la remise en service de l’unité de Caféière, la mise en place d’une connexion entre Chateauboeuf et Californie, l’installation d’un surpresseur au Lamentin.

La canalisation de Séguineau au Lorrain fait également partie de ce train de mesures à très court terme. Cet équipement additionnel permettra la fourniture de 5 000 m3 d’eau supplémentaires chaque jour à injecter dans le réseau à destination du centre et du sud.
L’ensemble de ces points d’apports supplémentaires permettrait de ramener plus de 8 000m3 par jour sur le réseau d’eau potable dans des délais extrêmement brefs.
Enfin, un groupe technique réunissant les opérateurs mais aussi un comité mensuel des décideurs viendront compléter ce train de mesures afin d’en évaluer régulièrement l’opérationnalité.

Nous demeurons mobilisés et vigilants sur cette problématique pour permettre de soulager dans les meilleurs délais nos nombreux compatriotes qui nous alertent régulièrement sur leurs conditions de vie du moment. Nous continuerons d’être présents à toutes les instances qui ont été formalisées pour suivre avec attention la mise en œuvre de ces mesures.
Fort-de-France, le 16 avril 2020