Pénurie d’eau en Martinique : Les explications de la CTM

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :

Après la sénatrice Catherine Conconne, c’est Daniel Marie-Sainte, Conseiller Exécutif de la CTM, qui apporte des explications à propos de la pénurie d’eau en Martinique, en cette période de crise sanitaire. Ci-dessous l’intégralité de ses explications publiées sur Facebook :

A propos de la pénurie d’eau que l’on veut imputer à Alfred MARIE-JEANNE à cause de casses fréquentes de canalisations d’eau à Séguineau, à cause d’un contentieux de plus de 10 ans entre l’ex-Conseil General et le béké Bally.
Je rappelle que les casses lorsqu’elles surviennent sont réparées dans les 24 heures !
Voilà la réponse que je viens d’adresser à une élue qui m’a interpellé à propos de la « solution GRABIN » reliée par la sénatrice :

« Bonjour
Je sais qui t’a soufflé ces renseignements!
La pose de cette« 4ème canalisation, c’est pour tenter d’augmenter le débit d’eau qui transitera à Séguineau pour alimenter le Centre et le Sud,
Nous l’avons déjà étudiée, elle est prête à être exécutée.
Mais, il nous faut l’accord écrit du propriétaire foncier concerné.

L’avocat qui nous conseille dans le contentieux que ce propriétaire a entrepris à l’encontre de l’ex-Conseil General depuis plus de 10 ans, nous recommande de la prudence! (Le DGS et
la DGA du Patrimoine de la CTM à qui j’ai demandé de chercher à rentrer en contact avec ce propriétaire, pourraient te donner des informations à ce sujet)!
Si toi ou tes relations étatiques (je n’en ai pas, car ce n’est pas à moi d’en avoir!) peuvent m’assurer de l’accord expresse du propriétaire, je suis en mesure de faire effectuer ces travaux qui seront « provisoires ».

Car c’est encore du « bricolage » qui ne réglera pas la question de la fragilité de la canalisation au niveau de Séguineau !

Il vaut mieux une solution définitive qui réglerera, à la fois le problème de la fragilité du réseau des canalisations et la question des servitudes de passage imposées à plusieurs propriétaire de parcelles traversées par les canalisations souterraines d’eau.
Cette solution définitive consiste à dévoyer la section de canalisation située sur le territoire de la commune du Lorrain en la posant dans le domaine public routier (RD et RN) de la CTM.
Cette solution définitive a déjà fait objet d’une étude.

L’autorisation au titre de la Loi sur l’eau a déjà été donnée par le Préfet au nom de l’Etat.
Une convention de groupement est même envisagée avec CAP Nord ( qui a des travaux de pose de canalisations à faire dans la même zone ).
La CTM serait alors chargé de piloter l’ensemble de ces travaux.

Ce dossier doit être présentée à la prochaine plénière de l’Assemblée pour l’approbation de la Convention et du plan de financement ( qui fait appel au FEDER et à l’ODE).
Sitôt, le vote de l’Assemblée acquis, nous serons en mesure de lancer l’appel d’offres pour l’exécution des travaux pour la mise en œuvre de la solution définitive.
Cela permettra de surcroît de faire travailler le BTP sur un chantier conséquent !

Je reste à ton écoute !
Cordialement »
DMS