Perturbation 95L : Le point sur la situation

Vues : 1725

Dans un post publié il y a quelques heures, Jean-Noel Degrace, Directeur de Méréo France Martinique, fait le point sur la Perturbation 95L. Ils invitent surtout les internautes à ne pas s’affoler suite aux différentes publications que l’on peut lire sur les réseaux sociaux concernant le phénomène.

La minute météo « pédagogie / stop aux rumeurs ».

Vous voyez sans doute pas mal circuler la carte jointe (issue du NHC Miami) ou vous entendez peut-être « une tempête arrive sur la Martinique Dimanche ».

Que signifie cette carte : la croix montre la position d’une onde tropicale, que tous les services météos suivent, comme toutes les ondes tropicales. La zone n’est pas réellement une trajectoire mais la région dans laquelle l’onde tropicale pourrait évoluer en dépression tropicale si toutes les conditions sont réunies dans les 5 jours qui viennent. Les dessins sont rouges car le probabilité qu’une dépression se forme est supérieure à 60% ( selon les américains et surtout selon le modèle américain).

Rappel : la dépression tropicale (DT) fait partie de la famille « cyclone », quand les vents moyens sont inférieurs à 60km/h (arrondis).

Notez que personne ne parle de tempête (TT)…et pour cause, même si pendant quelques heures/jours une dépression se forme, elle a très peu de chance de perdurer et encore moins de se renforcer vu l’environnement défavorable dans lequel elle va évoluer.

Le modèle numérique Européen, qui reste toujours en moyenne le meilleur modèle de simulation numérique de l’atmosphère dans notre région, ne propose que 2% de probabilité de voir passer une DT et 0% pour une TT.
En résumé :

Oui, MétéoFrance suit bien l’évolution de l’onde tropicale dont tout le monde parle
Oui, un léger renforcement est possible en DT mais à priori pas davantage jusqu’à l’arc antillais.

Oui, c’est surtout le risque de pluies localement orageuses que l’on surveille pour les Petites Antilles sur Dimanche et Lundi
Oui, MétéoFrance vous informera bien évidemment si ce risque nécessite de la vigilance pour ce week-end