Polémique sur la chanson « Le temps du vivre ensemble » : Serge Bilé apporte son témoignage

Mis en ligne par admin, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :

Comment une chanson qui était sensée réconcilier a pu susciter une telle polémique ?! A l’origine du projet, Guillaude de Reynal. Président de l’Association « Construire notre Vivre-Ensemble ». Il explique dans un post Facebook que « ce n’est absolument pas un projet crée par les békés » bien au contraire. Mais certains extraits de la chanson dérangent et les internautes reprochent aux artistes d’avoir participé à cet initiative. L’auteur et ancien journaliste Serge Bilé a souhaité porté son témoignage.

La Martinique vit depuis quelques jours au rythme d’une polémique grinçante autour de la chanson « Le temps de vivre ensemble ». Ayant été présent à la naissance de ce projet, je me permets d’apporter mon modeste témoignage.

Il y a un an ou un peu plus, Éric Virgal m’appelle et me demande de venir le chercher pour l’emmener à un rendez-vous. Avec qui ?? Je ne sais pas. Mais comme c’est un ami et que c’est mon voisin et qu’il n’a pas de voiture ce soir-là, je m’exécute.

À l’arrivée, Éric Virgal me présente Guillaume de Reynal qui me présente à son tour son projet de chanson. Il veut réunir un collectif d’artistes pour prôner en musique la réconciliation en Martinique.

Je suis sollicité pour écrire les paroles. Je décline en indiquant qu’il faut plus qu’une chanson pour réconcilier. Il faut d’abord, selon moi, poser des actes concrets dans le domaine économique, historique, social, et ouvrir également les relations entre les uns et les autres en Martinique, sans repli et sans méfiance d’aucune sorte. Bref, il ne faut pas mettre la charrue avant les bœufs !!

Je précise que Guillaume de Reynal a clairement exposé son projet devant moi, sans rien me cacher, et que j’ai été évidemment libre de refuser d’y participer.

Donc si Guillaume de Reynal a agi ainsi devant moi, je ne vois pas pourquoi il n’aurait pas été aussi transparent devant les personnes qui ont enregistré la chanson et qui ont même posé en photo avec lui.

On peut tout reprocher à Éric Virgal, on peut, comme beaucoup l’ont fait, lui reprocher d’avoir accepté de piloter ce projet « prématuré », on peut même lui reprocher, comme je l’ai fait, d’avoir écrit un texte dans lequel il « malmène » Aimé Césaire, mais de là à l’accabler en l’accusant d’un double jeu ou d’avoir trompé son monde, je trouve cela injuste.

Aujourd’hui comme hier, que je sois d’accord ou pas avec Éric Virgal sur tel ou tel de ses choix artistiques, il reste à mes yeux un homme droit et engagé.