« Pou YO Nou Pa Moun ! »

Vues : 0

Le Ministre de l’Agriculture de la France vient d’autoriser l’épandage aérien de pesticides en Guadeloupe comme l‘ont fait avant lui tous les ministres de l’agriculture (de gauche ou de droite) pour la chlordécone(1973-1992), il y a quelques années et cela dans le silence assourdissant des élus et responsables politiques de Guadeloupe/Martinique.

– Au moment où le gouvernement de la France vient de mettre en place un fonds public d’indemnisation pour les victimes du médiator ou leurs ayants droits géré par l’Office national d’indemnisation des accidents médicaux (Oniam). Le médiator serait responsable de 500 à 2000 décès.

– Au moment où le Gouvernement Français annonce la prise en charge du retrait des prothèses PIP alors que le lien de causalité n’a toutefois pas été établi aux dires des experts.

Pourquoi les Guadeloupéens contaminés, empoisonnés sur décision de l’Etat Français à la chlordécone sont-ils tenus responsables de leur propre empoisonnement ?

Nous aurions donc des prédispositions génétiques aux cancers de la prostate et aux cancers du sein qui détruisent chaque année des dizaines de vie.

Pourquoi les Guadeloupéens ne bénéficient-ils pas du même traitement que les victimes du médiator ou des prothèses PIP ?

Par Harry Abdon Saint-Charles