« Pour bien comprendre les causes des embouteillages en Martinique »

Vues : 86

Des embouteillages importants paralysent les axes routiers du centre de l’ile. De nombreux automobilistes sont immobilisés durant souvent plus de deux heures pour parcourir quelques kilomètres. « Coups de gueule », articles de presse,… pointent du doigt les chantiers du TCSP en cours.

Certaines causes de ces perturbations accentuées peuvent être clairement identifiées. On relève ces derniers jours :

Merc 29 nov. vers 15 h coupure de la RN4 (apparemment sans arrêté) au droit de l’entrée de Coridon
Mar 2 déc. vers 7 h30 une voiture en panne sur la voie de Gauche de l’A1 sens Lam>FdF entre Californie et Pointe des Sables
Merc 3 déc. un poids lourd en panne sur la rocade, à la sortie du centre-ville de Fort-de-France sens FdF>Lam
Jeudi 4 déc. accident mortel sur A1 ses FdF>Lam vers 9h00
Jeudi 4 déc. un transporteur transportant des engins de chantier avec un gabarit mesuré a près de 5m40 a emprunté vers 10h30 la RN5 au droit de l’OA en construction par le PPP. Ce convoi s’est arrêté avant de percuter l’OA .Il a ensuite procède à une marche arrière jusqu’à la station VITO.
Jeudi 4 déc. vers 11h30 tentative de suicide (ou à moins que ce ne soit un déséquilibré debout sur les garde-corps) sur le pont de l’échangeur d’Acajou.

Il s’agit là de nouvelles illustrations de la « sensibilité » d’un réseau routier saturé par de trop nombreux véhicules. Un banal accident, une simple panne de véhicule ou tout autre incident sur la route conduisent rapidement à la congestion notamment aux heures dites de pointes.

Piste d’amélioration :
Améliorer la coordination des différents acteurs impliqués (Police/Pompier/Gestionnaire) pour une meilleure réponse à ces situations
Concession aux dépanneurs à étudier (sur RN5/A1/RD41)
Ne pas autoriser de jour les travaux (autres que les chantiers en cours) modifiant défavorablement les conditions de circulation.

Des phases de chantier plus contraignantes
– Le rétrécissement de la largeur des voies de l’A1 au droit de l’échangeur de pointe des sables devrait être intégré après plus de 2 semaines de mise en circulation.
– Par contre, le passage de 2 voies à 1 voie sur la section entre la RD40 et la RN9 a fortement dégradé les conditions de circulation sur l’échangeur de la pointe des Sables. On observe des remontées de files plus importantes sur la bretelle de sortie de l’A1 sens Lam>FdF ce qui perturbe également la circulation sur les voies générales.
– De même la modification de la bretelle de sortie de l’A1 sens FdF> Lam entraine des remontées de files plus importantes sur cette dernière ce qui perturbe également la circulation sur les voies générales.
– Il en va de même pour les modifications de la bretelle de sortie de l’A1 sens Lam>FdF l’échangeur de Dillon.

Réduire la durée de ces phases de chantier.
La situation structurellement tendue des axes routiers qui desservent l’agglomération notamment aux heures dites de pointes n’est pas nouvelle mais les nombreux chantiers TCSP en cours, qui sont de surcroit entrés dans une phase critique n’arrangent pas les choses.

Mais l’une des explications aux trop nombreux véhicules, n’est-elle pas une offre de transport public défaillante à l’échelle de la Martinique ?

 


1 commentaires :

  1. flore972

    Nos enfants vont voir ce TSP mais pas nous, car nous subissons trop les embouteillages à répétitions de plus je me réveil plus tôt et plus il a des embouteillages, matin midi soir a tous moment.
    Surtout à Carrère ses messieurs de la Police qui crée en plus des bouchons quand ils se tiennent vers l’abri de bus il n’y a pas de place pour l’occasion.

Les commentaires sont fermés