Pour Francis Carole « L’État français cherche une explosion sociale en pleine épidémie de Covid »

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :

Ce jeudi 14 octobre, la situation était tendue au CHU de Martinique. Policiers et gendarmes étaient mobilisés devant l’entrée principale du site afin faire appliquer la loi qui oblige soignants et patients à présenter un passe sanitaire valable pour accéder à l’hôpital. Les forces de l’ordre ont fait barrage alors que les syndicats de santé tentaient de rentrer dans l’établissement. Francis Carole a réagi sur Facebook. « L’État français cherche une explosion sociale en pleine épidémie de Covid » écrit-il.

Francis Carole a réagi sur Facebook, suite à l’intervention des policiers et gendarmes au CHU de Martinique : « L’État français cherche une explosion sociale en pleine épidémie de Covid » écrit-il. Il appelle « l’ensemble des Martiniquais.e.s à se mobiliser aux côtés des syndicats contre l’obligation vaccinale, contre le pass sanitaire, contre la mise à pied, sans salaire, de centaines de travailleurs » …

On ne peut pas imposer le pass sanitaire dans un pays où le taux de vaccination n’atteint que 35% de la population.
Depuis le mois de juillet, le PALIMA appelle à une dérogation à l’application du pass sanitaire et à l’obligation vaccinale en Martinique.
En maintenant cette obsession absurde du pass, on aboutira à l’exclusion de 65% de la population de toute vie Sociale.
L’entêtement de l’Etat français provoquera inévitablement un conflit social majeur, dans un contexte où l’épidémie de Covid persiste en Martinique.

La mobilisation massive des gardes mobiles au CHUM est la pire réponse à opposer à la mobilisation des soignant.e.s.

Nous appelons l’ensemble des Martiniquais.e.s à se mobiliser aux côtés des syndicats contre l’obligation vaccinale, contre le pass sanitaire, contre la mise à pied, sans salaire, de centaines de travailleurs qui ont pris des risques pour nous dans les moments les plus pénibles de l’épidémie.

Nous ne pouvons rester sans réagir face à autant d’aveuglement, d’injustice et de mépris.
Francis CAROLE
MARTINIQUE
Jeudi 14 octobre 2021.