Pourquoi dit-on Matoutou en Martinique et Matété en Guadeloupe ?

Mis en ligne par admin, le
Publié dans : Actualites, Guadeloupe, Martinique
Mots clés : ,

Aux Antilles, qui dit Pâques, dit forcément «crabes», et l’une des recettes les plus populaires c’est bien-sûr le fameux Matété ou Matoutou. Pourquoi dit-on Matoutou en Martinique et Matété en Guadeloupe ? Josapha Luce, écrivain et passionné par l’histoire de la Martinique, nous donne quelques explications.

Matoutou (Martinique) et matété (Guadeloupe) sont 2 mots qui désignent un plat (recette) où figurent des crabes de terre. Le mot matoutou relève d’un syncrétisme certain. Tout d’abord, il faut savoir que les Caraïbes confectionnaient une sorte de panier imperméable, le matoto (en latanier le plus souvent). Sur pattes, ce panier servait de plat qui leur permettait de se nourrir où de présenter des mets à leurs invités. Les Caraïbes étant de très grands consommateurs de crabes, il y eut un glissement du contenant vers le contenu, le matoto (panier) finissant par désigner la fricassée de crabes. Parallèlement, les esclaves africains faisaient également une recette à base de crabes, l’atutu. Il y eut donc au final syncrétisme entre matoto et atutu, donnant matoutou.

Pour ce qui est du matété, rappelons avant d’aller plus loin que tant en Guadeloupe qu’en Martinique du début de la colonisation, c’est à l’origine de la farine de manioc que l’on mélange à du gros sirop, ou à de la crème de maïs, ou encore à du chocolat au lait épaissi au toloman. Les ingrédients sont bien malaxés pour faire un bon mélange. Pour revenir aux crabes, la recette de Martinique, à la base, ne mélange pas les crabes avec d’autres éléments ; le mot matoutou s’est imposé (par syncrétisme entre le matoto caraïbe et l’atutu fongbé).

En Guadeloupe, par contre, « nou ka anni fè on sèl matété (mélange) èvè krab, diri, é kisasayésa ankò… », confie Eva, une Abymienne. Voilà pourquoi dans l’île sœur le mot matété a été privilégié, symbolisant l’idée de « mélange », de nourriture « brassée » ensemble. En ce lundi de

Pâques, très bon MATOUTOU ou MATETE à tous, selon votre île de prédilection!

Photo : BUT Guadeloupe