Pourquoi les enseignants font-ils grève ce jeudi 04 avril ?

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, France, Martinique
Mots clés :
greve-enseignants

Le syndicat des enseignants, FNEC FP FO Martinique (SNETAA FO, SNFOLC, SNUDI FO), appelle à la mobilisation ce jeudi matin devant le rectorat de Terreville dès 8 heures ce jeudi 04 avril. Des perturbations sont à prévoir dans les écoles ce matin.

Pourquoi les enseignants font-ils grève ce jeudi 04 avril ? Le syndicat réclame le retrait de la loi Blanquer et dénonce :

– La remise en cause de la liberté d’opinion, d’expression et des libertés syndicales, d’une gravité sans précédents, avec l’extension du devoir de réserve à tous les personnels au nom de « l’exemplarité ».

– Un corps unique avec statut au rabais de la maternelle à la 3ème, avec possibilité de service partagé entre le 1er et le 2nd degré, des règles de gestion et mutation locales, avec la mise en place des établissements publics des savoirs fondamentaux regroupant les écoles d’un secteur et un collège. C’est la fin des disciplines, c’est la tambouille locale avec les moyens locaux, bref : l’aggravation des réformes du collège et du lycée. C’est la fin progressive de la distinction entre 1er et 2nd degrés : or, les professeurs des écoles et les profs de collèges n’ont pas les mêmes obligations de service.

– L’autonomie renforcée des établissements et leur mise en concurrence, aboutissant à des inégalités des offres d’enseignement,

Le syndicat des enseignants se mobilise également contre la suppression d’une centaine de postes dans l’académie Martinique, l’affectation forcée et massive des stagiaires et néotitulaires hors de l’île, la privatisation de missions et le transfert des personnels vers le privé …

Le remplacement des fonctionnaires par des contractuels, sur des contrats de projet de 6 ans La suppression du rôle des CAPA (pour les mutations, promotions) et fusion des CHS et des CT Les principaux droits des agents soumis à publication d’ordonnances

La privatisation de missions et le transfert des personnels vers le privé…
La mise en place de plusieurs réformes dans les lycées avec de nombreuses difficultés.
La transformation de la voie professionnelle avec mise en place de familles de métiers
La dégradation des conditions de travail (absence de dédoublement, augmentation des HSA, …)

La suppression d’une centaine de postes dans notre académie
L’affectation forcée et massive de nos stagiaires et néotitulaires hors de l’académie Martinique.

Photo d’illustration : Snes FSU