Pourquoi tant de séismes successifs à Porto Rico ?

Un puissant séisme de magnitude 5,9 a de nouveau frappé Porto Rico samedi matin (11 janvier), le dernier d’une série qui a touché l’île caribéenne ces derniers jours. Le tremblement de terre s’est produit à environ 13 kilomètres au sud-est de Guanica, dans le sud du territoire américain.

Trois séismes supérieurs à une magnitude de 5 sur l’échelle de Richter (deux de 5,2 et un de 5,9) ont été enregistrés en moins de 24h sur le Sud de PuertoRico, répliques suite au tremblement de terre majeur du 7 janvier 2020 de magnitude 6,4.

Malgré tout, au cours des 7 prochains jours, il n’y a maintenant plus que 12% de chances qu’il y ait une ou plusieurs répliques supérieures à 6,4. Cependant, il y a toujours une forte probabilité de répliques de M 3.0+ dans la semaine à venir; ces tremblements de M 3.0+ peuvent être ressentis près des épicentres. Le taux de répliques continuera de baisser avec le temps. Une réplique importante ou une nouvelle secousse principale augmenterait encore une fois la fréquence et l’ampleur des répliques.

Depuis le début de cette série d’événements en décembre 2019, plus de 139 tremblements de terre M 3.0+ se sont produits dans cette région, dont neuf de M 5.0+, dont le plus grand événement de M 6.4.

Cette séquence de tremblement de terre est conforme aux attentes de sismicité dans la région. Historiquement, la région a connu une sismicité modérée, mais Porto Rico est tectoniquement active, et de grands séismes naturels peu fréquents sont attendus. Avant cette séquence, au cours des 50 dernières années et à moins de 50 km de l’épicentre du séisme de M 6,4, il n’y avait eu que 10 tremblements de terre de M 4,0+.

Des experts de l’USGS et du Puerto Rico Seismic Network (PRSN) sont sur le terrain près de la côte Sud de Porto Rico, travaillant rapidement pour installer six ensembles de sismomètres qui aideront les sismologues à mieux surveiller les tremblements de terre, à documenter la force des secousses au sol, à estimer les dommages potentiels du tremblement de terre et prévoir des répliques.

Les sismomètres – alimentés à l’énergie solaire et prêts à voyager dans des kits de la taille d’une valise – ont été envoyés par le laboratoire sismologique d’Albuquerque de l’USGS à Porto Rico le 7 janvier, le même jour que le tremblement de terre de magnitude 6,4 qui a frappé la partie Sud-Ouest de l’île, provoquant d’importants dégâts.

Sources : Météo des Ouragans

Photo : Réseaux Sociaux