Pourquoi Valentin Narbonnais a accepté d’être le porte-parole du candidat Hamon

Vues : 401

« Si la majorité des propositions de Benoit Hamon s’appliquent également dans les territoires des outre-mer, l’ex ministre chargé de l’économie sociale et solidaire est conscient qu’il y a des spécificités dans ces régions ultramarines », cette remarque de Valentin Narbonnais adressée à ses compatriotes,  a porté ses fruits.

benoit hamon 4.jpg d

Les mesures présentées en début de semaine ont fédéré les électeurs et électrices des outre-mer qui ont voté en masse pour Benoit Hamon, le favori des sondages et favori du jeune martiniquais, choisi pour être son porte-parole depuis décembre dernier.

DSCN9916

Nous l’avons rencontré au Bureau de campagne de Benoit Hamon et lors du grand rassemblement militant à l’Institut du judo français à Porte de Châtillon. Une manifestation qui a rassemblé plus de 4000 personnes ce mercredi 18 janvier.

valentin et hamon

L’occasion pour l’antillais de présenter pour la première fois les dispositions envisagées pour les zones ultramarines. Des mesures phares sur l’environnement, le revenu universel d’existence ou la réforme des Institutions, présentées par le candidat Hamon à la veille de la consultation électorale de ce dimanche 22 janvier.

hamon

Ce soir, les militants installés au 11ème étage de la Tour Montparnasse ont manifesté leur enthousiasme, en scandant «Hamon, Président ». Valentin Narbonnais un des huit porte-paroles du candidat n’a pas caché sa satisfaction.

Avec une avance confortable, Benoit Hamon est le grand vainqueur de cette première confrontation à gauche. Il concentre autour de lui plus de 36% des votants pour ce premier tour des primaires à gauche. Manuel Valls est second avec 31 % des voix et Arnaud Montebourg 17,62%, très loin derrière, il quitte la compétition. Déçu, Arnaud Montebourg a aussitôt appelé à voter au second tour pour le challenger Benoit Hamon.

20170117_113228

Le second tour qui se tiendra dans une semaine devra départager les deux candidats de gauche. La mobilisation a donc repris pour le porte-parole Valentin Narbonnais. L’objectif déployer toutes les mesures spécifiques et envisageables qui donneraient plus de moyens aux outre-mer pour se développer. L’outre-mer, et ses régions « abandonnées sous le quinquennat de Nicolas sarkozy ». Lors de notre dernière rencontre, le jeune martiniquais avait avec soin listé le programme pour les régions ultramarines : Tahiti, Nouvelle-Calédonie, Réunion, Guadeloupe, Martinique, Mayotte, Saint-Pierre et Miquelon, Guyane et Wallis et Futuna.

20170117_114257

Outre la transition énergétique, l’agriculture andogène pour une économique de subsistance, la continuité territoriale et l’égalité réelle, l’augmentation des fonds octroyée à la mission Outre-mer, l’émancipation de la jeunesse, l’accompagnement des territoires dans des projets ambitieux, Valentin Narbonnais cite Bernard Hamon qui souhaite :

« Amplifier les dispositions de la Loi Letchimy. Une loi qui permet aux collectivités d’Outre-mer de pouvoir entretenir une certaine diplomatie, une certaine liberté dans leur relation diplomatique avec les États de la Caraïbe qui sont dans leur environnement géographique » précise le porte-parole de Benoit Hamon. Il continue : « Nous voulons amplifier cette dynamique pour faciliter les échanges entre les collectivités d’outre-mer et ces Pays de la Caraïbe et se Pays voisins de la Réunion pour développer une économie autour de ces échanges qui créera nécessairement de l’emploi. »

20170117_114029

Et, pour les ultramarins qui vivent en métropole, le candidat Hamon s’engage à poursuivre le projet qui dotera Paris d’une Cité des Outre-mer, l’équipe du vainqueur du premier tour de la primaire à gauche veut : « Terminer le projet avec la Cité des Outre-mer qui est encore en chantier. Une Cité des Outre-mer qui permettra aux ultramarins de l’hexagone et tous ceux qui sont sensibles à leur histoire des de se retrouver dans cet espace culturel ».

20170117_113414

Et pourquoi Valentin Narbonnais fait confiance à Benoit Hamon plutôt qu’à un autre ? A cette question, le porte-parole nous répond sans hésiter : « Benoit Hamon est courageux. Ministre chargé de la consommation sociale et solidaire, il a eu le courage d’initier des lois face aux lobbies des industriels. C’est un vrai militant qui n’a pas peur de défier les grands lobbies de la consommation ».

Au micro de Dorothée Audibert-Champenois, le martiniquais Valentin Narbonnais explique dans quelles circonstances il a été appelé à devenir un des porte-paroles de Benoit Hamon :

Reportage Dorothée Audibert-Champenois/facebook C’news Actus Dothy
Photo C’news Actus Dothy/LeParisien