Préavis de grève reconductible dans les établissements scolaires pour les contrats aidés

Vues : 3349

Comme l’année dernière la rentrée scolaire 2018 pourrait être frappée par une forte mobilisation en faveur des contrats aidés et pour obtenir de meilleurs conditions de travail dans les établissements scolaires en Martinique.

La FNEC FP FO a déposé un préavis de grève reconductible auprès du Préfet, du Recteur et du Président de la CTM , à compter du 11 septembre. « Il couvrira toutes les actions entreprises dans les établissements et en dehors des établissements pour faire aboutir les revendications de la rentrée 2018″

Ci-dessus les revendications :

La FNEC FP FO dépose auprès de vous un préavis de grève reconductible, à compter du 11 septembre 2018, concernant :
– La diminution des contrats aidés, CUI ou PEC, AED, . . .
– La reconduction tardive de plusieurs contrats (Etat et CTM)
– L’affectation de plusieurs néo- titulaires hors de l’académie Martinique alors qu’il existe des possibilités pour les garder
dans l’intérêt de nos élèves.
– Les lycéens bacheliers qui n’ont toujours pas obtenu une affectation en fonction de leur projet professionnel.
– La sécurité qui n’est toujours pas garantie dans certains établissements. Il y a encore des travaux en attente.
– Les crédits d’équipement voté en C.A. et qui ne sont toujours pas versés aux établissements scolaires.

Tous ces éléments prouvent que nous ne pouvons plus laisser appliquer une politique de gestion drastique pilotée par le gouvernement. Les conséquences sont de plus en plus insupportables.

Les conditions de travail et de sécurité de nos élèves ne sont pas acceptables.
Les vies scolaires auront beaucoup de mal à fonctionner. Les services de restauration ne pourront plus être assurés dans certains établissements.

Les ressources nécessaires pour assurer un enseignement de qualité sont insuffisantes dans certaines disciplines. La dimension humaine est de plus en plus relayée au second plan.

Nous exigeons :
– Des moyens en encadrement et en enseignement adaptés aux vrais besoins
– Le maintien et le renouvellement des contrats aidés jusqu’à la mise en place d’un dispositif plus satisfaisant pour
l’emploi durable des personnes concernées
– Des conditions de travail, d’hygiène et de sécurité pour tous
– Une affectation pour tous les lycéens bacheliers qui n’ont pas encore obtenu une affectation en adéquation avec leurs
vœux et leur projet professionnel.
– La révision d’affectation pour les collègues affectés de force hors de notre académie, en tenant compte des besoins
réels de notre académie et de la situation sociale et familiale des personnes concernées.
– Le versement immédiat de tous les crédits d’équipement nécessaires au bon fonctionnement des établissements.

La FNEC FP FO restera mobilisée tant que cela sera nécessaire dans l’intérêt des élèves et de l’ensemble des personnels.

Le présent courrier tient lieu de préavis conformément à la réglementation et concerne tous les personnels (Premier degré et second degré, administratifs, etc.). Il restera en vigueur tant que cela sera nécessaire.

Photo d’illustration (25 septembre 2017)