Près de 700 armes détruites sous les yeux des autorités

Stanislas Cazelles, préfet de la Martinique, Clarisse Taron, procureure de la République et le général William Vaquette, commandant de la gendarmerie de la Martinique, ont assisté ce jeudi matin 30 juin à Fort de France à la destruction de 692 armes saisies ou collectées dans le cadre de l’opération «Déposez les armes ».

Ces armes ont été retirées de la circulation et ont ainsi été détruites à Métaldom, partenaire de l’opération.

Le constat laisse perplexe : il y un quart d’armes détruites de plus que l’an dernier au premier semestre selon le préfet de Martinique  Stanislas Cazelles

Selon le Général William Vaquette, commandant de la gendarmerie de Martinique, une arme est saisi un jour sur trois voire un jour sur deux en ce moment.

De son côté, la procureure de la République Clarisse Taron a fait observer que des armes trafiquées, bricolées, des armes d’alarme deviennent des armes létales.

Voilà le bilan des précédentes campagnes « Déposez les armes dressé par la préfecture

1ère édition :de février à mi-avril 2014 : 241 armes récupérées + 27 000 munitions

2è édition :de février à mi-avril 2015 : 583 armes + 7400 munitions

3è édition : du 17 février au 24 juin 2017 : 246 armes + 7140 cartouches

4ème édition :du 11 février 2019 au 31 mars 2019 : 1093 armes (y compris armes détenues par le greffe 379 et armes déposés en dehors de l’opération) et 12 044 cartouches

Total des 4 éditions confondues : 1917 armes et 53 584 munitions qui ont été récupérées.

Au fil des éditions, le volet communication est monté en puissance pour gagner en visibilité. L’opération « déposez les armes » est bien connue du grand public selon la préfecture de Martinique.

Ces opérations sont également mises en place à la Réunion et en Guadeloupe.