Présidentielle : Résumé du Grand Débat qui a réuni cinq candidats sur onze

Vues : 308

Le Grand Débat de la présidentielle de 2017 a commencé à 21 heures précises sur TF1, la première  chaîne française.


L’équipe de TF1 a réuni les 6 candidats placés en tête des sondages :
François Fillon (LR-Les Républicains)
Benoît Hamon (Parti Socialiste-PS)
Emmanuel Macron (En Marche-EM)
Jean-Luc Mélenchon (Front de Gauche-FG)
Marine Le Pen (Front National-FN)

La première question posée à chaque candidat leur aura permis de définir leurs principaux objectifs en tant que Président de la République. Un programme qui rentrerait en vigueur dès le dimanche 7 mai 2017, deuxième tour de l’élection présidentielle.

Comme les quatre autres candidats, François Fillon a tout d’abord dénoncé la mise à l’écart  des six autres candidats de la Présidentielle. Un traitement qu’ils ont tous jugé anti-démocratique.

Ce premier Grand Débat à la télévision durant une élection présidentielle avant le premier tour, est une première du genre dans la cinquième République.

Durant deux minutes, les cinq candidats présents ont donc présenté les traits forts du Chef d’Etat qu’il souhaite devenir:

François Fillon qui veut se donner « moins de dix ans pour redresser la France », sera « un Président avec un projet associé à la société civile ».

Jean-Luc Mélenchon se veut un Président de la France Insoumise. « Il sortira du nucléaire avec un programme 100% d’énergie renouvelable ». Le responsable du Front de Gauche sera « un Président écologiste ».

Emmanuel Macron : Sa présidence se fera avec un projet d’alternance qui arrivera avec de nouveaux visages. Il promet « une transformation radicale de la société française », son but est de dépasser le clivage ancien. Emmanuel Macron souhaite « dépasser les lignes », il se veut « une force politique nouvelle ».

Marine Le Pen : La responsable du Front National se présente comme « une Présidente de la République française qui respectera l’article 5, qui garantit l’indépendance nationale et l’intégrité du territoire ». Elle assure vouloir « défendre les valeurs françaises en aidant les plus faibles sans se faire sanctionner et sermonner par l’Europe ». Son objectif est « de défendre l’intérêt des français et rendre la parole au peuple ».

Benoit Hamon : Sera dit-il, « un Président honnête, un Président juste. » Chef de l’Etat, il « tournera la page pour proposer au peuple un futur désirable ».

EDUCATION :
Pour Benoit Hamon, dans les départements d’outremer, il faut diminuer le nombre d’enfants dans les classes. Sa priorité ce sont les classes élémentaires, le candidat socialiste est favorable à la mixité sociale au dialogue entre l’enseignement privé et public.

COMMENT LUTTER CONTRE LA DÉLINQUANCE :
Réarmer la police pour Marine Le Pen.
Pour François Fillon, le pays est très endetté et l’insécurité n’a cessé d’augmenter.
Selon Benoit Hamon il faut rétablir la Police de sécurité en créant 5 000 postes de gendarmes et de policiers.
Donner des primes aux policiers qui travaillent dans l’insécurité pour prendre en compte la réalité de leur travail. Lutter contre toutes formes de discrimination sur les contrôles aux faciès. Expérimenter les récépissés de contrôles. retrouver un lien entre les populations hostiles entre elles.
Jean-Luc Mélenchon, souhaite renforcer la police.
Emmanuel Macron : Libérer du temps utiles pour les policiers. Créer un pouvoir d’amende, pour que les policiers puissent sanctionner immédiatement et un pouvoir d’éloignement du territoire pour ceux qui causent des délits. Ce sont des mesures concrètes pour le responsable du parti « En marche »

IMMIGRATION :
« Je veux arrêter l’immigration » 200 000 migrants rentrent en France, il faut avoir des frontières nationales. Il faut maîtriser le flot de réfugiés qui arrive. Nous avons « 7 Millions de chômeurs« , des propos martelés par Marine Le Pen. « Je suis là pour favoriser le peuple français »

LA LAÏCITE
Emmanuel Macron, s’explique sur une laïcité stricte. « La loi de 1905 c’est celle qui protège les enfants à l’école ».

EMPLOI : Selon François Fillon, il faut donner « la liberté aux Entreprises de négocier sur le travail, ce sera un sujet de négociation sociale ». Quant à Emmanuel Macron,  il ne faut pas supprimer les 35 heures.  Le candidat du parti « En Marche » propose aussi d’abaisser la fiscalité. Quant à Benoit Hamon, il intervient sur l’impact du numérique au travail.  Le candidat du Parti Socialiste souhaite augmenter de 400 euros net la feuille de paye des français. Jean-Luc Mélenchon demande de renchérir les 35 heures, il veut augmenter le Smic et s’adresse directement à Emmanuel Macron qui préfère le dialogue social pour des négociations à la base.

LA RETRAITE : Renforcer le compte pénibilité accélérer le départ à la retraite pou ceux qui ont eu un travail pénible, c’est la proposition de Benoit Hamon. Depuis 1910 où elle a été créée, la retraite a mal vieilli. Il faut abaisser l’âge du départ à la retraite,  Jean-Luc Mélenchon prône le revenir à une prise de retraite à 60 ans.

L’INTERNATIONAL : La sécurité, c’est la première des libertés pour Marine Le Pen.  Il faut organiser une conférence de sécurité pour négocier les frontières, pas la guerre mais la négociation. Il y aune autre alliance à construire. Je serai  le Président de la Paix, conclut Jean-Luc Mélenchon.

ATTENTAT TERRORISTE :  Comment éviter d’autres attentats ?  Parler de la lutte contre le tourisme en passant que changer de gouvernement serait absurde. Il faut penser la paix et le développement derrière, estime Benoit Hamon. Il faut renforcer le renseignement territorial. Il faut se pencher sur le dénis de la République et essayer de le résoudre par l’éducation par exemple.  « Retrouver la maîtrise des frontières, le fondamentalisme islamisme, ficher ceux qui sont fiché S, on liste les organisations islamistes, on ferme les mosquées islamistes, il faut aller les chercher partout où ils sont, sinon on sera submergé », explique Marine Le Pen avec véhémence. « Mouvement totalitaire qui se caractérise par leur fondamentalisme », souligne François Fillon, il est nécessaire de les combattre et de renforcer le renseignement.

CONCLUSION : François Fillon rappelle son expérience en tant que député de la Sarthe et de chef de gouvernement pour mener à bien son projet présidentiel. Benoit Hamon demande aux français de voter utile dès le premier tour. Marine Le Pen promet de respecter le choix des électeurs. Jean-Luc Mélenchon réitère sa promesse de rendre la France aux français, de rendre la République à la France. Emmanuel Macron conclut le Grand Débat, la France a l’énergie qui lui vient de l’hexagone et des Outremers dont on parle peut. Le peuple de France est généreux et solidaire, il propose une alternance profonde.

 

Premier tour de l’élection présidentielle, le dimanche 23 avril prochain.

Les six « petits candidats » écartés du Grand Débat sont : Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière-L0) Philippe Poutou (Nouveau Parti Anti-Capitaliste-NPA) –
Jean Lassale – François Asselineau (Union Populaire Républicaine-UPR)
Jacques Cheminade (Solidarité et Progrès-SP) – Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France-DLF)

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook C’news Actus Dothy  Photos Capture d’Ecran TF1


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *