Présidentielles : Hausse du Smic, plus de sécurité, Jean Morandais détaille son programme

Vues : 697

Avant tout,  Jean Morandais joue carte sur table : « La France c’est nous, soyons la France :  Il faut oser le faire, plus on va participer à des élections, plus les ultramarins seront visibles. C’est un bien pour la diversité. On peut se présenter aux diverses élections (municipales, législatives) il faut le faire, il faut oser ! ».

20170112_095753

Le candidat issu de la diversité compte encore le nombre de signatures qui lui manquent pour lancer sa campagne présidentielle. Il est très très loin du compte. Ce sera d’ici la fin du mois de janvier qu’il les aura (sans doute) ses 500 sésames pour officialiser sa candidature. Mais qu’importe, pour l’instant, l’ancien gardien guadeloupéen Jean Morandais, est en lice pour devenir le prochain Président de la République française. Il a son programme niché dans sa « boîte à idées » pour la France. Il  annoncé sa décision de servir son Pays, la France, depuis sa terre natale, la Guadeloupe, un symbole pour son entrée en campagne !.

20170112_095120

Comme Emmanuel Macron, le candidat Jean Morandais ne se positionne ni à droite, ni à gauche, l’antillais, trentenaire se définit comme un candidat « libre » ! Son crédo : « La France c’est nous ! Soyons la France ! ».  Sous ce slogan de l’union, l’ancien gardien de but (2009) de Chantilly (en région Hauts-de- France) a l’intention de représenter tous les français et il a ses idées qu’il va soumettre aux français.

20170112_094737

Ses priorités : La protection du Pays (cible des radicaux islamistes depuis plus de trois ans), il nous dira ce qu’il pense faire aux frontières. Le programme du candidat Morandais est en ligne, nous l’avons, comme des milliers d’internautes, scruté et analysé pour l’entretien.

20170112_094527

Jeudi 12 janvier, il est 10 heures à la Porte des Lilas, située dans le dix neuvième arrondissement de Paris. Après un rendez-vous fixé par la directrice de campagne du candidat, nous rencontrons Jean Morandais dans un pub de style anglais, il n’est pas bien loin de son prochain bureau de campagne mais pas question d’en savoir plus.

20170112_100929

Après une séance de photos dont il s’y prête volontiers nous le questionnons avec envie sur ses propositions électorales. Un projet politique pour gouverner la France et les Outre-mer qu’il prépare depuis quatre ans. Pour ce faire, Jean Morandais s’est entouré d’une petite armée qui le seconde, une collaboration efficace, souligne le candidat, mais nous ne saurons pas plus sur son équipe non plus.

20170112_101317

Depuis qu’il s’est retiré des terrains de football, Jean Morandais n’a rien perdu de sa combativité.

Aujourd’hui, le jeune père de famille se lance en politique et on découvre un « patriote« , un Français qui aime la France et qui « fait campagne pour que les français puissent avoir ce qu’ils veulent ». En l’interrogeant sur les envies des citoyens qu’il connait bien, il est concret : « Ce qu’ils veulent, c’est forcément plus d’argent, plus de sécurité, plus d’aides pour la famille »

20170112_101451

« Un Pays plus fraternel sera un pays beaucoup plus fort, plus uni », rajoute Jean Morandais. « Les politiciens mettent l’accent sur l’égalité mais leur point faible c’est la fraternité. Il n’y a pas beaucoup de fraternité en ce moment ».

20170112_101520

Sur sa feuille de route, la diversité a sa place : « Nous sommes un Pays multiculturel, mais c’est l’union qui doit primer car nous sommes avant tout français ». Un peu agacé sur la gestion des zones ultramarines et les questions d’égalité réelle. Pour Jean Morandais, on ne doit faire aucune différence entre les ultramarins et les français de métropole, ils sont tous français et ce sont les mêmes lois qui sont votées sur tout le territoire national. S’il existe des inégalités, il faut tout simplement remplacer les élus locaux. (Vous pourrez entendre Jean Morandais sur les Outre-mer en fin d’article).

20170112_094534

En votant pour Jean Morandais, les français accepteraient le Plan 500. Un programme qui rendrait « l’État fort et rentier, en créant des logements qui seraient directement la propriété de l’Etat, plus d’un million est prévu. Une occasion « d’engranger » 6 milliards d’euros par an », et selon le candidat, cette rentrée d’argent pourrait compenser la baisse des impôts fonciers et de la taxe d’habitation.

En clair, l’État doit amasser le maximum d’argent.

DSCN9851

Avec une baisse des charges sociales de 8 %, les salaires seront réévalués, le candidat de la France pour tous, prévoit une augmentation de 100 euros mensuels pour les smicards.

DSCN9867

L’effort de santé est estimé à deux euros. Une somme que chaque malade paierait en achetant ses médicaments, l’objectif : Réduire la dette de la Sécurité Sociale.

La sécurité serait renforcée en France. L’équipe de « la France c’est nous, Soyons la France » envisage de mettre en place une force d’intervention douanière, constituée de 500 hommes. Des agents qui auront pour mission de » faire des contrôles aléatoires à l’intérieur de nos frontières » précise Jean Morandais.

DSCN9862

En Outre-mer, le candidat qui se dit apolitique s’attaquera également aux zones franches, en créant une zone dédiée à « l’exportation des services ». Pourquoi ne pas rapatrier certains services, comme celui de la téléphonie en Outre-mer au lieu de créer ses emplois au Maroc ou ailleurs comme le fait l’opérateur SFR ?

DSCN9857A quelques mois du dépôt officiel des candidatures, le budget qu’il veut consacrer à son programme pour gouverner, n’est toujours pas chiffré . Pas d’inquiétude, c’est voulu, il nous répond sereinement : « C’est volontaire, je ne sais pas le budget réel que je disposerais quand je serais Président !  Comme beaucoup, je ne souhaite pas être déçu, j’attends d’être élu pour reconsidérer le budget pour appliquer ma politique », nous dit-il en résumé ». Ecoutez Jean Morandais en fin d’article.

Le nouveau candidat Morandais qui s’est mis à disposition pour sa campagne espère lancer bientôt des levées de fonds, son budget pour sa campagne est serré. Pour l’instant son équipe et lui font des appels aux dons sur Internet pour régler leurs premières dépenses.

20170112_095133

L’ambitieux antillais refuse de chiffrer son projet politique pourtant il est candidat à l’élection qui désignera le 8ème président de la République Française. Jean Morandais qui ne compte cette semaine que 49 signatures sur 500 ne semble pas inquiet pour la suite de sa carrière en politique, s’il ne les a pas, tout n’est pas perdu (il nous fait un clin d’oeil), il saura rebondir comme au football. Au micro de Dorothée Audibert-Champenois Jean Morandais de Guadeloupe nous explique pourquoi les jeunes issus de la diversité doivent oser comme lui se présenter aux élections :

Reportage Dorothée Audibert-Champenois/Facebook C’news Actus Dothy
Photos C’news Actus Dothy


2 commentaires :

  1. no captance

    Ou sont les personnes qui l accompagne ?

    Cela ressemble a une aventure tres individuelle alors qu il faut drainer des milliers de personnes derriere soi pour gouverner un pays….ministres deputes….

  2. Lutin

    Le candidat issu de la diversité sic… Doux euphemisme pour le neg.
    Il n’a donc rien a faire chez lui? Je ne sais pas, un repassage, une lessive?

Les commentaires sont fermés