Prince Harry : « J’ai perdu ma mère et je vois ma femme devenir la victime des mêmes forces »

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Monde
Mots clés : ,

« J’ai vu ce qui se passe lorsque quelqu’un que j’aime est banalisé au point de ne plus être traité ou perçu comme une personne réelle. J’ai perdu ma mère et je vois maintenant ma femme devenir la victime des mêmes forces » a écrit le Prince Harry sur Twitter en légende d’un communiqué dans lequel il indique son intention de poursuivre en justice les médias ne respectant pas la vie privée de son couple.

Sa mère, Princesse Diana était constamment poursuivie les paparazzis, jusqu’à ce jour tragique où elle est décédée dans un accident de voiture alors qu’il n’était encore qu’un enfant. Et le Prince Harry ne veut pas que sa femme Meghan Markle deviennent à son tour victime de la presse people britannique. Il a décidé de passer à l’attaque et de poursuivre en justice les médias ne respectant pas la vie privée de son couple.

Il va donc attaquer le « Mail on Sunday » et sa maison-mère, « Associated Newspapers » rapporte LCI. En effet le média britannique aurait publié en février dernier une lettre que l’ancienne actrice aurait envoyée à son père avec qui elle serait en froid depuis quelque temps.

« En tant que couple, nous croyons en la liberté des médias et à des reportages objectifs et véridiques. Nous le considérons comme une pierre angulaire de la démocratie et, dans l’état actuel du monde – à tous les niveaux – nous n’avons jamais davantage besoin de médias responsables » écrit-il dans un communiqué pour justifier ses intentions.

Malheureusement, mon épouse est devenue l’une des dernières victimes d’un tabloïd britannique qui mène des campagnes contre des personnes sans se soucier des conséquences – une campagne impitoyable qui s’est intensifiée au cours de l’année écoulée, tout au long de sa grossesse et tout en élevant notre fils nouveau-né.

Il y a un coût humain à cette propagande implacable, en particulier lorsqu’elle est sciemment fausse et malveillante, et même si nous continuons à avoir un visage courageux – comme beaucoup d’entre vous peuvent le comprendre – je ne peux pas commencer à décrire à quel point cela a été douloureux. . Parce qu’à l’ère numérique, les fabrications de la presse sont réutilisées comme une vérité à travers le monde. La couverture d’un jour n’est plus le papier à puce de demain.

Jusqu’à présent, nous avons été incapables de corriger les fausses déclarations continuelles – Ces médias le savent  et l’exploitent donc quotidiennement et parfois toutes les heures.

C’est pour cette raison que nous entamons des poursuites judiciaires, un processus qui se prépare depuis plusieurs mois.

La couverture positive de la même semaine de ces mêmes publications expose le double standard de ce dossier de presse spécifique qui la vilipende presque tous les jours depuis neuf mois; elles ont été capables de créer mensonge après mensonge à ses dépens simplement parce qu’elle n’était pas visible pendant son congé de maternité.

Elle est la même femme qu’elle était il y a un an le jour de notre mariage, tout comme elle est la même femme que vous avez vue lors de cette tournée en Afrique.
Pour ces médias sélectionnés, il s’agit d’un jeu auquel nous n’avons pas voulu jouer depuis le début. J’ai été témoin silencieux de ses souffrances privées pendant trop longtemps. Ne rien faire serait contraire à tout ce en quoi nous croyons.