Probable report des élections territoriales et départementales à 2016

Vues : 5

report-elections-territoriales

Didier Guillaume, Président du groupe PS du Sénat, a affirmé son souhait de reporter les élections territoriales pour, dit-il, « laisser le temps d’aborder la fusion des régions et la réorganisation des départements ».

Le Premier Ministre, Manuel Valls, n’excluant pas un report des élections initialement prévues en 2015, a affirmé sur France Inter il y a quelques jours qu’il fallait clarifier les choses.

« Si on veut aller aux élections régionales et départementales dans la clarté, alors je propose qu’on mette sur la table le report d’un an pour nous laisser le temps d’aborder cette nouvelle phase de la décentralisation, cette nouvelle configuration de l’architecture territoriale, la fusion des régions et la réorganisation des départements, » a-t-il déclaré.

La Martinique n’est pas concernée de façon directe par ce « redécoupage » des régions de France, mais elle pourrait malgré tout subir ce report car, bien que n’ayant pas d’élection régionale ou cantonale en son sein mais plutôt des élections pour une nouvelle collectivité, elle se trouve, au même titre que la Guyane, dans ce que l’on appelle le droit commun : l’élection se fera donc en même temps que dans l’Hexagone.

Initialement prévue pour 2012, selon les vœux de Nicolas Sarkozy, ces élections avaient déjà été reportées en 2014 puis en 2015 pour coller au calendrier régional.

Le seul moyen de maintenir ces élections dans 10 mois en Martinique serait que les élus locaux s’accordent d’une même voix et se fassent entendre.

« Ce qui est important avant tout, c’est le devenir de la Martinique … » affirme Bruno Nestor Azérot.

Rien n’est encore décidé, ce dossier est suivi par le Premier Ministre Manuel Valls lui-même.