Profession : vendeur d’armes sur internet

Rédigé par : Kayleen Jude, le
Publié dans : Actualites, Guadeloupe
Mots clés :

Un homme de 18 ans a été condamné à deux ans de prison ferme par le Tribunal de Pointe-à-Pitre en Guadeloupe. Il revendait des armes à feu, à grand renfort de vidéos diffusées sur les réseaux sociaux.

Comme le veut la formule, Nicolas Gonet est « défavorablement connu des forces de l’ordre ». Il était mineur lors de ses premiers méfaits.

Son casier judiciaire est donc des plus remplis : vols aggravés, violences sur personnes publiques ou encore refus d’obtempérer.

D’ailleurs, au moment de son interpellation, l’individu était sous contrôle judiciaire pour complicité de tentative de meurtre.

Cette fois, l’homme est âgé de 18 ans. Et il décide de « se lancer » dans la vente d’armes à feu sur internet.

Trop sûr de lui ? Inconscient ? Nicolas Gonet, surnommé Blanco, n’hésite pas à filmer « les articles » et à envoyer les vidéos via whatsapp.

Trahi par une vidéo puis dénoncé par son père, une mère en prison

C’est ainsi qu’il est identifié grâce notamment à ses nombreux tatouages. Interpellé, il parvient à s’enfuir de la brigade de gendarmerie.

Mais dix jours plus tard, et ce n’est pas courant, son père appelle les autorités afin qu’elles viennent l’arrêter.

Lors de son audition, il expliquera qu’il rendait service à des amis en revendant des armes à feu issues de cambriolages.

« Si j’avais eu une famille, je ne serais pas là ». Il est vrai qu’en plus de fréquentations douteuses, sa mère est actuellement en détention.

Le Tribunal a condamné « Blanco » à 30 mois d’emprisonnement ferme avec mandat de dépôt.