Propos racistes à l’encontre d’un martiniquais à Groupama : Le président et le directeur général de l’entreprise réagissent

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :

Hier les salariés de Groupama Antilles-Guyane ont débrayé suite aux propos racistes proférés à l’encontre d’un salarié martiniquais par un cadre blanc. Ce dernier aurait déclaré, « Ferme ta gueule sale nègre ! Et s’il le faut j’irai à Ducos ». Sur la page Facebook de l’entreprise, la direction a réagi.

Dans un premier communiqué, l’entreprise a publié un démenti indiquant « que contrairement aux informations circulant sur les réseaux sociaux, la personne impliquée dans l’incident du 16 juin n’est pas le directeur général »

Un second communiqué signé Jacques-Charles Christophe Président et Patrick Raynaud, Directeur général, indique que « l’ensemble du Comité exécutif condamnent avec la plus grande fermeté cet acte individuel, d’une exceptionnelle gravité … »

« Aussi, toutes les décisions et mesures nécessaires seront prises dans les prochaines heures, à la hauteur des faits constatés » poursuit le communiqué ci-dessous :.

COMMUNICATION DU PRÉSIDENT ET DU DIRECTEUR GÉNÉRAL DE GROUPAMA ANTILLES-GUYANE
(KERLYS, 17 JUIN 2021)
Hier, 16 juin 2021, une altercation entre deux collaborateurs de notre entreprise a dégénéré et conduit à des propos racistes inacceptables. De façon claire et unanime, le Président, le Directeur Général et l’ensemble du Comité exécutif condamnent avec la plus grande fermeté cet acte individuel, d’une exceptionnelle gravité; ils expriment également leur soutien total au collaborateur victime de ces propos. Une entreprise mutualiste telle que Groupama, dont les valeurs d’humanité, de respect, de dignité et d’exemplarité, au service de ses clients et sociétaires, sont ancrées depuis son origine, ne peut en aucun cas être assimilée ni être réduite à un tel dérapage, bien évidemment inacceptable.
Aussi, toutes les décisions et mesures nécessaires seront prises dans les prochaines heures, à la hauteur des faits constatés. Par ailleurs, un accompagnement psychologique a été proposé au collaborateur victime des propos insultants, ainsi qu’au témoin des faits.
Jacques-Charles CHRISTOPHE, Président Patrick RAYNAUD, Directeur général