Provoqué et menacé devant sa porte, il est condamné à de la prison ferme

Vues : 1993

Le vendredi 22 juin 2018 en début d’après-midi, la gendarmerie est engagée résidence Macaille, commune d’Anse-Bertrand en Guadeloupe, suite à un coup de feu.

Sur place, un individu explique que, suite à un différend, il est régulièrement provoqué et menacé par un homme.

Plus tôt dans la journée, voulant sortir de chez lui, il constate sa présence devant sa porte. Il se saisit alors d’un bâton qu’il avait préparé derrière sa porte et frappe l’homme à deux reprises. Ce dernier quitte les lieux avant de revenir quelques minutes plus tard accompagné par deux frères. L’un d’eux est armé d’un fusil et fait feu dans la direction de l’homme qui n’est heureusement pas blessé.

Après le tir, les 3 protagonistes prennent la fuite à pied et, au cours de leur fuite, les deux frères s’en prennent violemment à un homme âgé de 70 ans. Après avoir essayé de lui porter un coup de serpe, l’un d’eux frappe la victime avec le plat de la lame puis, amené au sol, la victime est frappée lui occasionnant 07 jours d’ITT.

Sous la direction du parquet de Pointe-à-Pitre, la brigade de Port-Louis est saisie de l’enquête. Rapidement, les 3 protagonistes sont identifiés avant d’être interpellés et placés en garde à vue. Les différents éléments recueillis permettent alors de bien connaître le rôle de chacun.

L’homme frappé à coup de bâton est remis en liberté et l’individu auteur des coups qu’il a reçu est interpellé. Il sera présenté en comparution immédiate avec les 2 frères le 28 juin 2018.
Ils seront alors condamnés :
– pour l’auteur des coups de bâton à 6 mois d’emprisonnement dont 2 mois avec sursis ;
– pour le premier des frères à 8 mois d’emprisonnement ferme plus une révocation d’un sursis de 2 mois, portant sa peine à 10 mois aménageable ;
– pour le second des frères à 24 mois d’emprisonnement ferme dont 10 mois avec sursis et mandat de dépôt à l’issue de l’audience.

Sources : Gendarmerie de Guadeloupe