« Quand la parole de l’État n’a plus de valeur »

Mis en ligne par admin, le
Publié dans : Actualites, Martinique, People, Politiques, Tribunes Libres
Mots clés :

« Quand la parole de l’État n’a plus de valeur ». Réaction de Daniel Robin, ancien candidat à la CTM, relatif à l’actualité sanitaire et les mesures gouvernementales qui y sont liées en Martinique.

Quand la parole de l’État n’a plus de valeur !!!
La Martinique connait une accélération de la pandémie sans précédent.
Il y a quelques mois, les critères observés par le chef de l’État pour prendre des mesures sanitaires adaptées à chaque région étaient : le taux d’incidence, sa progression et la pression hospitalière.

L’engagement pris était par ailleurs qu’il n’y aurait jamais d’obligation vaccinale. En Martinique Le taux d’incidence n’a jamais été aussi élevé, le nombre de cas double chaque semaine et l’on commence à transférer les malades COVID en France.

L’information apportée par le représentant de l’État la semaine dernière a été : la fermeture des restaurants clos et l’application du pass sanitaire à certaines activités recevant plus de 50 personnes laissant bon nombre d’entre nous interloqués.

Et pour cause, car la seule réponse à cette flambée est, comme partout en France, faites-vous vacciner !

Il est temps d’arrêter d’agir par la pression et de brandir l’étendard de la peur pour obtenir des résultats, ça ne marche pas !

La situation dans laquelle nous sommes s’aggrave car la confiance en la parole de nos gouvernants n’est plus.

Le vote en accéléré du pass sanitaire, qui introduit une obligation vaccinale déguisée, traduit la faiblesse de ceux qui nous gouvernent et le mépris de la mobilisation de milliers de compatriotes.

Quand ils ne contrôlent plus rien, ils veulent contrôler le peuple en disant que c’est pour son bien !

Je dis non à l’usage abusif du pass sanitaire oui à l’égalité et à la justice sanitaire pour tous !!!
Daniel ROBIN 26 juillet 2021