Quand l’art permet de s’en sortir


Publié dans : Martinique, Mode, Musique
Mots clés : ,
Vues : 565

« L’art pour survivre » C’est le nom d’une action pensée et portée par l’association martiniquaise Insert’Art.
Pour la directrice du projet Chanael, il s’agissait de valoriser des talents martiniquais par le biais de l’art.
Pour participer à ce projet monté avec un appel à candidature, il fallait s’inscrire sur le site www.insertart.com jusqu’au 31 mars.

Les auditions ont eu lieu le 1 er avril dernier à Tropiques Atrium à Fort de France devant un jury et des parrains

32 jeunes âgés de 18 à 30 ans au parcours particulier et difficile ont raconté aux membres de ce jury comment ils s’en étaient sortis grâce à l’art, comment cela leur a permis de s’accrocher et de franchir des obstacles qui leur étaient apparus insurmontables auparavant.
Ils étaient invités à témoigner de ce nouveau départ.
Selon les responsables, de très bons profils se sont présentés comme ce jeune qui a dépassé la douloureuse perte de son père grâce à la musique. Plusieurs disciplines avaient été sélectionnées. Peinture, slam, musique, bodypainting ou encore pâtisserie
Au final, huit candidats ont été sélectionnés
Le tournage du film « L’art pour survivre » va pouvoir démarrer. Une soirée de présentation de ce court-métrage va ensuite avoir lieu. Les porteurs de projet vont alors entamer les négociations pour permettre au public de le voir sur grand écran.

Karen Théodose