Quand le chroniqueur de télévision, Eric Naulleau, traite de « cons », les deux activistes qui ont déboulonné la plaque de Victor Hugo à Fort de France

Rédigé par : Polly Miette, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :

« Déboulonner une plaque au nom de Victor Hugo au motif délirant qu’il aurait été esclavagiste… ne cherchez plus vos invités pour le prochain dîner de cons », a commenté lundi 27 juillet Eric Naulleau dans un tweet qu’il a accompagné de la vidéo montrant le déboulonnage de la plaque.

Cette vidéo postée, dimanche 26 juillet par Gilles Dégras, l’éditeur de Bondamanjak, a enregistré pas moins de 739.000 vues. Elle montre deux activistes avec des dreads locks en train de déposer la plaque de la rue Victor Hugo, à Fort de France.

De nombreux internautes se sont déchainés sur la toile, les injuriant et les insultant, empruntant moultes clichés pour les dénigrer, notamment le stéréotype raciste du Martiniquais inculte et fumeur d’herbes.

« Ça sent la marijuana jusqu’ici ! Ça leur a bouffé le cerveau. Pour exister ces bons à rien ne savent que détruire, geindre ou se lamenter. Entre deux bouffées de cannabis. Des vies d’errance sans but. Des déchéances dégénérées. Le néant. Dans leur existence comme dans leurs actes », tweete Philippe.

Un autre, BoomBaxtek tweete : « Quotient intellectuel de haute volet encore une fois. Par contre c’est quand ils veulent, ils ouvrent un livre d’histoire… »
Mêmes insultes pour Pat qui tweete : « Comment font-ils pour faire cela, ils ne savent pas de quoi ils parlent, sachant qu’ils ne savent ni lire ni écrire, la plupart ont un QI de bécasse et sont bêtes comme leurs pieds. La seule chose qu’ils sachent comprennent c’est si l’herbe est bonne ou pas. »

Ckomca fulmine et invite « Tous ces Noirs mécontents aillent au bout de leur logique. Qu’ils quittent les pays de blancs et renoncent à TOUT les privilèges obtenus grâce aux blancs (soins, allocation, électricité, internet, mobile etc) qu’ils retournent sur les terres de leurs ancêtres et se démerdent seul »

Blacksugar lui répond : « Que tous ces blancs quittent les pays des noirs et renoncent à TOUT les privilèges obtenus grâce aux noirs. ( Ressources, “main d’œuvre”) et qu’ils restent sur la terre de leurs ancêtres et se démerdent seul sans avoir besoin de piller, ni de tuer pour faire vivre sa population ».

Politicusnoncorrect ironise : « Retirer la plaque de Victor Hugo, mais laisser l’enseigne du LCL… Ces personnes ne doivent pas comprendre comment le monde fonctionne aujourd’hui, parce que ce n’est pas un écrivain mort il y 135 ans qui risque de les oppresser. »