Qui va succéder à la CFTU ? Grosse incertitude sur le transport de passagers

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :
bus-cftu-mozaik

C’est un important bouleversement qui est survenu  hier dans le dossier du transport en commun depassagers dans le centre de la Martinique ce lundi 17 décembre.  Comme il l’avait annoncé, Alfred Marie-Jeanne président de Martinique Transport, l’autorité organisatrice du transport a résilié la convention signée avec la CFTU pour la délégation de ServicePublique dans la CACEM ( Fort-de-France, Lamentin, Schoelcher et Saint-Joseph).

Une régie provisoire doit être mise en place dans les 6 mois qui viennent pour prendre le relais de cette Compagnie Foyalaisede Transport Urbain.  Cette décision lourde de conséquence est intervenue lors du conseil d’administration de Martinique Transport réuni ce lundi après-midi à Plateau Roy à Fort de France.

La rencontre a connu quelques perturbations au début avec l’arrivée de plusieurs salariés de la CFTU, une vingtaine , qui sont arrivés sans être invités et qui sont intervenus pour exprimer leur position.

La séance de travail a pu reprendre par la suite. L’opposition a manifesté son désaccord face à cette décision de résilier la délégation de service public. Cette décision on le rappelle est due aux nombreuses interruptions de la continuité du transport de passagers.

Ci-dessous le communiqué du président de Martinique Transport : 

Le Conseil d’Administration de MARTINIQUE TRANSPORT s’est réuni, comme annoncé, le lundi 17 décembre à partir de 15h30, afin d’examiner les différents points inscrits à l’ordre du jour.
A l’ordre du jour initial, la proposition de résiliation de la convention de délégation de service a été ajoutée avec l’accord unanime des administrateurs.

Au moment précis de l’examen de ce point, la séance a été brutalement interrompue par suite de l’intrusion intempestive de personnels de la Compagnie Foyalaise de Transport Urbain, mandataire du délégataire, le Groupement Momentané d’Entreprises « Ensemble pour Mozac ».
Alfred MARIE-JEANNE, Président de MARTINIQUE TRANSPORT, dénonce avec fermeté ces comportements qui, outre le caractère injurieux des propos tenus à son endroit, ont été accompagnés d’actes de malveillance provoquant la dégradation de biens de la Collectivité Territoriale de Martinique.

Malgré tout, le Président de MARTINIQUE TRANSPORT porte à la connaissance de tous que la résiliation unilatérale de la convention de délégation de service public du secteur centre a été adoptée à la majorité des administrateurs et que, par son vote, le Conseil d’Administration s’est aussi octroyé la possibilité d’une résiliation pour faute grave du délégataire.
Alfred MARIE-JEANNE

Président de MARTINIQUE TRANSPORT
Fort-de-France, le 18 décembre 2018″