Rencontre :  Le coiffeur de Mode Harley Piéjos intègre une grande École à Paris

Vues : 1819

Harley Piéjos est martiniquais. Il est le coiffeur que le monde de la Mode a pu applaudir lors de la 7ème édition des « Premières de la Mode 2017 »,  lundi 08 Mai dernier au Château Depaz à Saint-Pierre en Martinique .

Ce jeune passionné de mode est à Paris pour se perfectionner comme coiffeur studio. Être coiffeur studio, une activité pleins d’atouts. L’occasion pour lui de modeler les plus belles têtes de stars, d’artistes, de mannequins ou de comédiens.

Malgré les contraintes, tournages, repérages, séances photos, déplacements à l’étranger, travail décalé,  le rythme irrégulier, sa détermination est intacte.

Enfant, Harley observe sa mère. Elle est coiffeuse et dirige un salon de coiffure. Harley raconte : « Ma motivation vient de ces moments où je voyais ma mère coiffer ». Et admirative il ajoute : « Naturellement, j’ai choisi ce métier quand il a fallu démarrer ma carrière professionnelle ».

En juillet, nous le rencontrons à Paris, où il assiste au casting de Your Angel au Buddha Bar dans la capitale. Le Directeur Artistique Steeven Jean-Yves Zamor fête ses dix ans d’activité dans la Mode.

Le jeune coiffeur Harley Piéjos est « venu donner un coup de main », il est en repérage. Il s’agira de coiffer des jeunes filles pour la finale du premier casting à Paris de l’Agence Your Angel.

Harley Piéjos réfléchit aux différentes coiffures et maquillages qu’il pourrait proposer à son ami Directeur de la Société de casting de Mode et aussi Directeur Artistique. Son objectif pour ce défilé au Buddha Bar : « Mettre en beauté les jeunes femmes », des futurs mannequins qu’il découvre ce mercredi 5 juillet 2017 au sous sol du célébre Buddha Bar dans le huitième arrondissement de Paris.

Même en vacances, le martiniquais est opérationnel et l’ami de Steeven Jean-Yves Zamor (intégré dans l’équipe Your Angel) suit avec intérêt le jury composé de plusieurs professionnels de la Mode ce mercredi 5 juillet : Axel Sérine, Ivan Cimadure, Jabe Vincent, Miguel Thomasi et Catherine qui est directrice d’une ligne de produits de beauté.

Son matériel de travail à portée de main, il est attentif aux jeunes filles et jeunes hommes de 15 à 24 ans qui défilent seuls, en tenue de soirée ou avec un deux-pièces noires pour les jeunes femmes.

Une première étape pour Harley Piejos qui doit revenir en région parisienne pour se perfectionner dans le métier de la coiffure .

Le coiffeur martiniquais envisage de se professionnaliser. Inscrit dans un établissement à Paris, Harley Piéjos sera, après plusieurs mois d’apprentissage, un Coiffeur Studio. Il aura le statut de Coiffeur de Mode professionnel et pourra travailler à l’International. Pour l’instant, Harley Piéjos intégrera une École de Coiffeur studio dès janvier 2018 à Paris.

Le coiffeur studio réalise la coiffure et le maquillage d’un modèle pour un shooting-photo
(pour le compte d’un magazine ou d’une marque de produits) en tenant compte des directives du Directeur Artistique, d’un metteur en scène ou d’un réalisateur.


Le coiffeur de studio utilise sa technicité au service de l’image et de la mise en scène. Il peut créer les maquillages ou les coiffures qu’il réalise ou fait réaliser. (L’ Éclaireur)

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook C’news Actus Dothy
Images C’news Actus Dothy