Réouverture des commerces dès ce mercredi en Martinique : Le gouvernement fait un geste

En Martinique, un arrêté préfectoral sera pris dès ce mercredi pour la réouverture immédiate des commerces dits « non essentiels », fermés depuis plusieurs semaines pour cause de confinement, répondant ainsi aux attentes des professionnels de l’île dont certains sont au bord de l’asphyxie. Mais ces commerces devront appliquer les protocoles sanitaires stricts adaptés à chaque secteur dont les gestes barrières. L’attestation de déplacement dérogatoire sera adaptée pour prendre en compte ces modifications.

Cette décision était très attendue par les professionnels martiniquais qui avaient été reçus mardi par la Préfecture peu après le discours d’Emmanuel Macron. Mardi des élus et des commerçant s’étaient rassemblés devant la préfecture pour réclamer un traitement différencié pour la Martinique par rapport à l’Hexagone. Ils demandaient une ouverture de tous les commerces « le plus vite possible », y compris des restaurants et des bars.

« Depuis le début de la deuxième vague de l’épidémie, nous veillons à bien différencier les mesures que nous prenons en Outre-mer par rapport à celles en vigueur dans l’Hexagone afin de tenir compte des spécificités des territoires ultramarins », a affirmé mardi Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer, aussitôt après l’allocution télévisée du Chef de l’Etat.
« Si la Martinique reste confinée en raison d’une circulation du virus qui reste active, nous avons décidé́, avec le Président de la République et le Premier ministre, de permettre aux petits commerces et aux cultes d’être à nouveau accessibles plus vite que sur le reste du territoire national,  » a fait valoir Véran.

Le Préfet de Martinique va détailler les nouvelles mesures pour l’île mercredi après-midi

Le Préfet de Martinique a donc autorisé dès ce mercredi 25 novembre la réouverture de tous les commerces sur l’île, à l’exception des restaurants, des débits de boissons et des salles de sport.

Les cérémonies dans les lieux de cultes pourront également reprendre dans la limite de 30 personnes.

Un point presse sera organisé ce mercredi 25 novembre à 16 heures « pour détailler » ces nouvelles mesures , souligne le Préfet sur son compte FB.

«Suite à l’amélioration de la situation sanitaire en Martinique, dès ce mercredi 25 novembre 2020, les commerces pourront de nouveau recevoir du public dans le respect strict des gestes barrières à l’exception des restaurants, des débits de boissons et des salles de sport », écrit Stanislas Cazelles.

Lors de son allocution télévisée mardi 24 novembre, le Chef de l’Etat a notamment annoncé la réouverture de tous les commerces, à compter du samedi 28 novembre à 8 heures, à l’exception des bars, restaurants et salles de sport.

Mais dans un communiqué publié en début de soirée mardi 24 novembre, Sébastien Lecornu ministre des Outremers et Olivier Véran ministre des Solidarités et de la Santé, ont fait savoir qu’il y aurait « des adaptations » des mesures de confinement pour la Martinique, avec une « clause spécifique de revoyure » d’ici à 15 jours.

Bars et restaurants ouverts dans 15 jours en Martinique ?

Ils n’excluent pas que les bars et restaurants puissent rouvrir dans 15 jours. Une clause de « revoyure » est fixée dans 15 jours et la question de la réouverture des bars et restaurants sera alors examinée, a promis le ministre des Outre-mer.

« En fonction des indicateurs sanitaires, nous déciderons si nous pouvons supprimer les restrictions de circulation et nous ré-examinerons la réouverture des bars et des restaurants », a-t-il précisé.

Les nouveaux chiffres de l’épidémie publiés ce mardi par l’ARS de Martinique font état d’une baisse du nombre de cas de Covid 19 sur l’île.

Le taux d’incidence est désormais de 52 pour 100.000 habitants , proche du seuil d’alerte fixé à 50 et celui-ci a diminué de près de moitié par rapport à la semaine précédente.
«Si la situation épidémique s’est nettement améliorée grâce aux efforts de tous les Martiniquais, la prudence reste de mise », a toutefois prévenu toutefois Olivier Veran.

Il a fait observer que « la Covid-19 continue de circuler, à des niveaux plus élevés qu’au mois de mai dernier. »

D’autre part,« la Martinique subit également une épidémie de dengue particulièrement forte », a-t-il dit.

« Afin d’éviter la saturation du système de santé martiniquais, nous adoptons un allègement progressif des mesures visant à limiter les contacts, afin de permettre la stabilisation de la situation sanitaire », a expliqué Olivier Véran .