Réparations pour l’esclavage : La Cour Européenne de Justice déclare recevable le recours du MIR

Mis en ligne par admin, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :

Le vendredi 21 février 2020, le Mouvement International des Répartitions (MIR) informe la population sur la recevabilité du dossier de la demande de réparation auprès de la Cour Européenne de Justice.

Dans un communiqué du MIR, datant du 21 février 2020, Garcin Malsa, président du MIR, indique que le dossier de demande de répartition déposé auprès de la Cour Européenne de Justice a été déclaré recevable.

« Il s’agit d’une décision historique et très importante pour l’ensemble de l’humanité » déclare Garcin Malsa. Cette information est donnée pour que tous les afro-descendants sachent que la lutte continue.

Une lutte qui rappelons-le, a pour objectif de demander réparation. Répartition pour la traite négrière et pour l’esclavage des Noirs.

Cette lutte est menée depuis de nombreuses années par le MIR. Après de nombreux refus de la justice française, l’association a voulu continuer ses revendications en saisissant la Cour Européenne de Justice.

La Cour Européenne de Justice vient de déclarer recevable le recours que le MIR a présenté contre la France suite au rejet par les juridictions françaises de ses demandes de réparation pour le crime contre l’humanité que furent la traite négrière et l’esclavage des noirs.

Il s’agit d’une décision historique et très importante pour l’ensemble de l’humanité.

La cour européenne examinera donc le dossier au regard des droits fondamentaux de tout être humain victime d’un crime, d’obtenir réparation.

Nous rappelons que le respect de la dignité de la personne humaine est un droit absolu et sommes confiants quant à la décision finale de la Cour Européenne.

Garcin Malsa

BDWI