Retour à l’école le 18 mai en Martinique : « Il n’est pas question de mettre en danger la santé des enfants et des personnels »

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :
ecole-fort-de-france-a

Les syndicats de l’éducation nationale de Martinique ont participé à la visioconférence qui s’est tenue à la CTM ce vendredi 17 avril 2020.  Pour les organisations syndicales « cette réouverture ne pourra se faire sans l’établissement d’un protocole sanitaire strict garantissant une sécurité optimale à l’ensemble des usagers« .

Dans un communiqué, la FNEC FP FO Martinique déclare : « Il n’est pas question de mettre en danger la santé des enfants et des personnels … Nous ne proposons aucune date de reprise tant que la santé des enfants et des personnels n’est pas garantie »…

La situation de tous les personnels a été examinée (enseignants, agents administratifs, agents CTM, Chefs d’établissement, personnels d’encadrement et de santé, …). Nous restons unanimes à considérer que les conditions sanitaires ne sont pas réunies pour une reprise.

Les responsables des fédérations de parents d’élèves, s’ils sont favorables à une reprise, ont bien mentionné qu’elle ne doit pas se faire au prix de la santé des enfants.

La FNEC FP FO Martinique ne cautionnera pas une reprise le 11 mai 2020, ni le 18 mai 2020, si les conditions d’hygiène et de santé ne sont pas entièrement garanties.

Il n’est pas question de mettre en danger la santé des enfants et des personnels.

Contrairement à ce qu’affirme Monsieur le Recteur, notre organisation syndicale ne s’est engagée ni pour une reprise prématurée dès le 11 mai 2020, ni pour les différents scénarios proposés par celui-ci tant que les garanties sanitaires ne seront pas satisfaites.

Notre position est claire :

Nous ne proposons aucune date de reprise tant que la santé des enfants et des personnels n’est pas garantie.

Cette reprise sera conditionnée par un protocole qui sera établi d’un commun accord avec tous les responsables du système éducatif de la Martinique en accord avec les différents responsables au niveau de la santé (CTM, comité scientifique local, …).

Nous avons exigé dans notre communiqué du lundi 13 avril 2020, la tenue d’un CHSCT, qui devra examiner également si la reprise des cours peut se faire sans mettre en danger les enfants et les personnels.

Une prochaine réunion fixée par la CTM dans une dizaine de jours, devra permettre d’avoir plus de précisions.