Rodéo à Basse-Terre : Les participants risquent 2 ans de prison et 30 000€ d’amende

Rédigé par : Karen Théodose, le
Publié dans : Actualites, Guadeloupe
Mots clés : ,
rodeo-sauvage

Incroyable, stupéfiante, ahurissante, aucun qualificatif ne pourrait résumer cette scène de rodéo qui s’est produite ce week-end. Les passants et autres usagers de la route ont eu du mal à en croire leurs yeux en cette rue de Basse-Terre en Guadeloupe:  Une quinzaine de jeunes, voire davantage, chevauchant des motos et encerclant un fourgon de police, , cabrant, faisant pétarader leur engins à qui mieux mieux . Et pire, ils ont projeté des cailloux sur  le véhicule des policiers.

Les forces de l’ordre sont arrivées sirènes hurlantes pour tenter de neutraliser ce rodéo. Mais ces dernières sont restées impuissantes face à la situation compte tenu des effectifs insuffisants dans leur rang.

Est ce de la provocation de la part de ces jeunes motocyclistes? Une volonté d’affronter les autorités de façon gratuite et délibérée pendant que leurs petits copains filment la scène? Il faut dire que les vidéos ont circulé très vite sur les réseaux sociaux.

Le Procureur de la République a réagi très fermement. Il a promis de prendre des mesures à la hauteur des incivilités constatées.

Il est clair que cette escalade de non respect de l’autorité fait redouter le pire.

« La participation à un rodéo motorisé est désormais un délit puni par la loi. La peine encourue est de 1 an d’emprisonnement et 15 000€ d’amende. Cette peine est portée à 2 ans d’emprisonnement et 30 000€ d’amende lorsque les faits son commis en réunion, mais également pour l’organisateur d’un tel rassemblement. La peine complémentaire de confiscation du véhicule est en outre obligatoire! Réfléchissez-y à deux fois » prévient la police nationale de la Guadeloupe.

Déborah Louis-Jean