Roger Anglo, conseiller fédéral de la FAAC, hésite entre Le Pen et Bayrou

Vues : 24

Communiqué

 

FÉDÉRATION TOTAL RESPECT | TJENBÉ RÈD

Rivière-Pilote, mardi 17 avril 2012

LA FÉDÉRATION TOTAL RESPECT | TJENBÉ RÈD (qui rassemble dix organisations de lutte contre les racismes, les homophobies & le sida), membre de la Faac (Fédération des associations africaines & créoles), signale le dernier volet d’une tribune publiée par Roger Anglo, conseiller fédéral de la Faac, au sujet du «prochain président de la République»

Au terme des volets précédents, M. Anglo estimait que les partis traditionnels ne peuvent plus continuer à se «relayer» au pouvoir. Ce point de vue était convenu, la conclusion l’est moins : le conseiller fédéral de la Faac balance désormais entre extrême droite et extrême centre !

À ses yeux, Marine Le Pen cadre avec les «aspirations» des Français… qui cependant ne seraient pas «prêts». C’est de justesse que François Bayrou répond ainsi au «profil du président attendu» par M. Anglo, mettant l’accent sur deux urgences : «produire en France», lui rendre «la meilleure éducation».

TOTAL RESPECT s’inquiète d’une amnésie qui conduirait des compatriotes originaires des outre-mers à oublier que l’extrême droite – même plus «féminine», même plus avenante – continue d’incarner une tradition nationaliste, raciste et colonialiste leur étant radicalement hostile.

Pour cette raison, TOTAL RESPECT déplore que 8 élu/e/s des outre-mers (dont Ernest Teagai en Polynésie) ou des Français/es de l’étranger (dont Bernard Sadet en Afrique) aient présenté Mme Le Pen à l’élection présidentielle.