Ruth Elkrief furieuse contre Priscillia Ludosky : Les réactions agacées des internautes

Régulièrement invitée sur les plateaux de télévision, Priscillia Ludosky impressionne. Calme et précise, la jeune femme est une des célèbres figures des « Gilets jaunes ». Pour évoquer la suite du mouvement, Ruth Elkrief, la présentatrice de la chaîne en continu BFM Tv souhaitait la venue de Priscilla Ludosky. Mais ce rendez-vous médiatique a viré à un règlement en compte violent entre les deux femmes. L’une à l’antenne, l’autre sur les réseaux sociaux.

Lundi 4 mars 2019, sur la chaîne d’information BFM Tv, Ruth Elkrief annonce l’arrivée imminente de Priscillia Ludosky qui? quelques secondes plus tard se décommande. Par texto, elle explique dans son Sms qu’elle a un « empêchement » de dernière minute. Ce message n’ayant pas plu à la présentatrice, cette dernière le fait savoir publiquement  : « À l’instant, alors que je vous annonçais dans mon sommaire que nous aurions comme invitée Priscillia Ludosky, gilet jaune, auteure de la pétition contre la hausse des prix du carburant, une personnalité plutôt discrète avec laquelle nous avions discuté à plusieurs reprises pour qu’elle vienne sur ce plateau nous expliquer les suites du mouvement des gilets jaunes, ses projets, sa vision de ce mouvement, à l’instant je vous le dis, j’ai un message :  « Désolée, j’ai un empêchement, je ne pourrai pas être là, mes excuses ».

Après avoir évoqué une possible censure de la « Gilet jaune », Ruth Elkrief demande à son invité présent, le candidat RN aux européennes Thierry Mariani, de réagir sur cette absence qu’elle ne digère pas.

La réponse de Priscillia Ludosky ne s’est pas fait attendre. Sur le même ton que la journaliste de BFM Tv, via Twitter, Priscilla Ludosky poste le lendemain, ce message plein de sous entendus : « Quand on est professionnel, on annonce «  suite à un empêchement, notre invitée ne sera pas des nôtres », et on ne laisse pas ses invités en rajouter avec des commentaires inutiles… Mais ça c’est quand on est professionnel ».

Sur les réseaux sociaux, les internautes n’ont pas mâché leurs mots, reprochant à la chaîne d’informations de tirer la télé vers le bas.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actu Dothy
Images capture d’écran