Saccage des bananeraies en Guadeloupe : trois mises en examen dans une même famille

Rédigé par : Kayleen Jude, le
Publié dans : Actualites, Guadeloupe
Mots clés :

Le Président du Syndicat des petits planteurs de Cadet Sainte-Rose, André Guyon, ainsi que son fils et sa fille ont été incarcérés. Ils sont soupçonnés d’avoir détruit des plantations de bananes situées dans la forêt de Sarcelle.

Selon des indiscrétions, une nouvelle opération de saccage était programmée, ce qui a permis aux autorités d’interpeller ces individus.

Aussi, au total, treize personnes ont été appréhendées la semaine dernière. Trois d’entre elles ont été placées sous contrôle judiciaire.

Mais trois autres, bien connues du monde agricole et syndical, ont été mises en examen pour dégradation de biens d’autrui commis en réunion.

Ainsi que pour destruction de biens d’autrui par moyens dangereux, menaces de mort matérialisées par écrit, image ou autre objet.

Un saccage en plein couvre-feu

Il s’agit d’André Guyon, son fils Willy et sa fille Natacha, Président, Vice-président et Secrétaire du Syndicat des petits planteurs de Cadet Sainte-Rose.

Incarcérés, ils sont soupçonnés d’être impliqués dans les saccages de parcelles de bananes dans la forêt de Sarcelle, sur les hauteurs de Blonzac à Goyave.

Les poursuites engagées contre les prévenus concernent des faits commis entre le 5 juin 2020 et le 1er janvier 2021.

La dernière attaque remonte à la nuit de la Saint-Sylvestre, en plein couvre-feu : 4 000 régimes avaient été détruits.

Photo : @Facebook Guadeloupe Actualité 971