Samira ne sera pas expulsée a annoncé le ministre de l’intérieur, Christophe Castaner

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, France, Monde
Mots clés : ,

« Après étude du dossier par le préfet de Police et en lien avec ses services, nous avons demandé que la mesure de transfert ne soit pas exécutée », a annoncé dans un tweet le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, ce samedi 9 Novembre.

« Le droit au séjour de Samira et son père va être réexaminé, compte tenu de leur situation familiale particulière », a-t-il écrit.

Menacés d’expulsion vers l’italien, la fillette et son père ont fui leur pays « pour échapper à l’excision », a expliqué le député européen Raphaël Glucksmann, député européen dans une pétition adressée à Emmanuel Macron. « Elle est une rescapée des opérations de sauvetage en Méditerranée. Au cours de la traversée, elle a perdu sa maman« , a-t-il raconté. A ce jour la pétition a récolté plus de 200 000 signatures.

Originaire de Côte-d’Ivoire, Fatoumata Samira Diko âgée de 10 ans, scolarisée en Seine-et-Marne en CM2, devait être expulsée vers Venise le 12 novembre, conformément au « règlement de Dublin » qui confie l’étude de la demande d’asile au pays d’entrée en Europe, en l’occurrence l’Italie.

« Grâce à votre mobilisation formidable, Samira, 10 ans, va rester parmi nous! Lorsque la France humaniste se réveille et s’exprime aussi fortement, elle peut à nouveau espérer vaincre l’injustice » a écrit Raphaël Glucksmann suite à l’annonce de Christophe Castaner.

« Une victoire si symbolique qui j’espère sera un exemple pour la suite envers tous les enfants migrants qui comme Samira ont besoin de notre France, et de ses valeurs d’accueil & d’humanité » a réagi Hélène Sy, l’épouse d’Omar Sy.