Sargasses : Nicolas Hulot et Annick Girardin, la présence très attendue des ministres en Martinique

Vues : 298

Il était aux environs de 19 heures ce lundi 11 juin quand Nicolas Hulot, Ministre de la Transition écologique et solidaire et Annick Girardin, Ministre des Outre-Mer sont arrivés à l’aéroport international Aimé Césaire.

Ils se sont ensuite rendus à la préfecture à Fort de France au Centre opérationnel départemental et zonal.

Ils entament leur visite sur le terrain en se rendant dans plusieurs communes ce mardi 12 juin: Diamant, François et le Robert.

A l’occasion du déplacement officiel en Martinique sur le problème des sargasses de Président du Conseil Exécutif de la CTM, Alfred Marie-Jeanne participera aux visites et entretiens sur cette thématique.

En tout début de journée, le dispositif communal de lutte contre les sargasses sera présenté au Diamant. A cette occasion, le maire Gilbert Eustache va présenter le procédé en détail en rappelant l’action du RSMA, et évoquera en quelques lignes le projet de barrage. Le groupe de ministres et d’élus locaux sera accueilli à l’Anse Cafard, le site de stockage de l’ancienne carrière et sur le ponton communal.

En milieu de matinée, la délégation se rendra au François au lieudit Le Simon où les responsables de l’entreprise HOLDEK vont démontrer comment ils gèrent et valorisent les sargasses.
Ensuite au Robert, le barrage mis en place dans la commune sera présenté pour montrer comment se fait la prévention des échouages d’algues brunes toxiques sur des sites complexes.

En début d’après-midi aux environs de 15 heures, Alfred Marie-Jeanne recevra à la CTM à Plateau Roy cette délégation ministérielle. Et des annonces devraient être faites par Nicolas Hulot et Annick Girardin avant leur départ.

Trois millions d’euros de plus pour la Guadeloupe

Avant la Martinique, la délégation ministérielle s’était rendue en Guadeloupe où elle avait passé un peu plus de 24 heures. Juste avant de décoller de l’aéroport Pôle Caraïbes, Nicolas Hulot et Annick Girardin ont annoncé qu’ils mettaient à disposition de l’île trois millions d’euros de plus que ce qui a déjà été investi pour lutter contre les sargasses. Cette somme servira essentiellement à ramasser les algues brunes, celle qui sont déjà échouées depuis plusieurs jours et celles qui arrivent.

Ce sont les sites de Petit Bourg et les îles du Sud en proie de façon très importante à cette problématique sargasses qui ont été visités par la délégation ministérielle.

Le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot, veut également un ramassage des algues sargasses « en moins de 48 heures ».

Photos : Préfecture Martinique