Sauvetage de 8 personnes emportées par la montée subite des eaux

Vues : 1485
la-coulisse-guadeloupe

Le dimanche 23 septembre 2018 en fin d’après-midi, un groupe de 8 personnes qui se baignait dans la rivière « la Coulisse » à Trois-Rivières (Guadeloupe) est emporté par la montée subite des eaux. Le commandant de la Compagnie de Saint-Claude sollicite immédiatement l’engagement de ses unités ainsi que l’intervention du Détachement de Surveillance et d’Intervention (DSI) de Saint-Claude pour renforcer les pompiers dans cette mission difficile et périlleuse de secours à personnes.

-Aucun signe précurseur :
Un gonflement soudain de la rivière « Coulisse » a surpris le groupe, alors qu’il profitait des toboggans naturels du site.

Pour les plus aguerris, il existe des signes précurseurs, comme une eau soudainement plus trouble ou encore des amas de feuilles et de branches plus nombreux charriés par la rivière … Ces signes n’auraient pas été constatés.

-Des conditions de sauvetage qui se compliquent :
Les militaires du DSI se transportent rapidement sur le site, alors que la nuit tombe. L’hélicoptère de la Sécurité civile « Dragon » effectue des norias pour hélitreuiller les victimes déjà localisées. La zone est abrupte et très compliquée d’accès. Les pluies violentes ont transformé la rivière en un torrent infranchissable.

-Une des deux personnes portées disparues reste introuvable :
Sur le groupe de huit personnes, cinq d’entre elles ont réussi à regagner les berges. Trois autres sont toujours signalées disparues. Deux sont rapidement localisées, indemnes. Elles sont alors hélitreuillées et prises en charge par les secours.

-Une jeune femme reste introuvable. Les recherches s’accentuent.
En collaboration étroite avec les sapeurs pompiers, dans un environnement rendu difficile en raison de la nuit, les gendarmes mobile, équipés de baudriers, entament une descente par la route pour aborder la rivière en aval du lieu de baignade et remonter vers l’amont. Un témoin, les aborde, leur signalant avoir aperçu une jeune femme dont la description correspond à la personne disparue.

-Une évacuation professionnelle
Au regard de la densité de la végétation, du dénivelé important, de la position de la victime sous un arbre, l’hélitreuillage est impossible.
L’équipe des sept sauveteurs gendarmes, transportant un plan dur et un collier cervical pour évacuer et soulager la victime, descend alors à partir d’une zone qu’elle a sécurisée.

Pour extraire la victime, présentant de multiples fractures, du lit de la rivière, un dispositif de tyrolienne est mis en place. Sangles, poulies, réarmement du système, tirage de corde, force des bras, … maîtrise, sang froid et efficacité des gendarmes mobiles permettent ainsi de remonter la victime en haut du ravin où elle est alors immédiatement prise en charge par l’équipe des sapeurs pompiers, qui l’achemine en premier lieu par voie routière, puis avec Dragon, au centre Hospitalier de Pointe-à-Pitre.

Sources : Gendarmeries de Guadeloupe
Photo : Office de Tourisme Trois-Rivières