Sauvetage d’un homme à la mer dans le canal des Saintes

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Guadeloupe
Mots clés :
sauvetage-en-mer

Grâce à l’intervention rapide du CROSSAG, l’hélicoptère de sécurité civile « Dragon 971 » et de la vedette SNSM des Saintes, un homme parti pêché a pu être sauvé. Ce dernier avait pour seule aide à la flottabilité une petite bouée. Récupéré en état d’épuisement et présentant des blessures à la jambe, il a été hélitreuillée au CHU de Pointe-à-Pitre.

Samedi 13 avril à 08h38, le navire de plaisance « Black eagle » signale au Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage en mer Antilles-Guyane (CROSSAG) une saintoise de pêche tournant en rond dans le canal des Saintes.

Le CROSS AG prend la coordination de l’opération et diffuse sur le canal 16 de la VHF une alerte informant les navigateurs sur zone, d’une suspicion d’homme à la mer. Il sollicite le concours de l’hélicoptère de sécurité civile « Dragon 971 » et de la vedette SNSM des Saintes « SNS 240 – CETO » pour effectuer des recherches en mer. La famille confirme le départ à la pêche du propriétaire du bateau le matin même.

A 09h23 le voilier « Happy » localise le pêcheur à l’eau à quelques centaines de mètres de la saintoise en mouvement avec pour seule aide à la flottabilité une petite bouée. La victime en état d’épuisement et présentant des blessures à la jambe, est hélitreuillée par DRAGON 971 et évacuée vers le CHU de Pointe-à-Pitre.

La SNS 240, arrivée sur zone au même moment, se charge d’arrêter le navire en marche et de le remorquer vers son port d’attache à Trois rivières.

Il est rappelé que la pêche en mer est une activité à risque qui nécessite une vigilance d’autant plus forte lorsqu’elle est pratiquée seul. En mer, le gilet de sauvetage ou le vêtement de travail à flottabilité intégré (VFI) sont les seuls moyens efficaces pour prévenir de la noyade en cas de chute à la mer. Lorsque le navire est en route, il est indispensable que le pilote utilise le bracelet coupe-circuit, destiné à arrêter le moteur si le marin est éjecté.