Sdf contrôlé à la Gare de Lyon : L’homme qui a filmé la scène est poursuivi pour diffusion de fausses nouvelles

Vues : 6507

Dernier rebondissement dans l’affaire du sdf handicapé, contrôlé à la Gare de Lyon, lundi 2 mai. La Police était visée, une vidéo laissait penser à un contrôle abusif vis-à-vis d’un homme en grande incapacité physique.

Mais cette version qui a suscité indignation et agacement devient une affaire grave. Le vidéaste aurait travesti la réalité. Aujourd’hui, cette affaire prend une tournure judiciaire. Le préfet de Police de Paris a décidé de porter plainte contre Jean-Didier Bakekolo.

Jean-Didier bakekolo est agent de sécurité, c’est lui qui a filmé et posté sur les réseaux sociaux, une fin de contrôle de trois agents de police qui dure 12 mn. Dans ce film amateur depuis son portable, l’auteur « rapportait » les propos du sdf, François Bayga, qui traduisaient le mépris des contrôleurs à son égard et aussi le peu d’intérêt pour son infirmité. L’homme a des prothèses, il est handicapé des jambes et d’un bras.

Malgré des enquêtes internes, qui contredisaient cette version, les internautes indignés se sont manifestés rageusement sur le Net. Une polémique qui est aujourd’hui sans fondement selon la Police. Le préfet rappelle que ce genre de contrôles sont le fait du Procureur de la République qui autorise les policiers à aborder toutes personnes suspectes dans les gares et ses abords.

Ce mardi matin (10 mai) Michel Cadot, Préfet de Police de Paris, dépose plainte et poursuit Jean-Dideir Bakekolo pour diffusion de fausses nouvelles.

L’affaire est assez grave pour que l’association GPX se porte solidaire de leurs confrères policiers.
Selon Jimmy Terrine, le Président du GPX, Association de Policiers Ultra marins, « ses accusations sans fondement jettent inévitablement le discrédit sur le travail des agents et rendent encore plus compliquées leurs missions auprès de la population ». Au nom de son groupe GPX, Le sous-brigadier Jimmy Terrine, se réserve le droit de porter plainte et se porte partie civile contre le vidéaste Jean-Didier Bakekolo.

Des plaintes qui auront sans doute des conséquences sur l’activité professionnelle du vidéaste amatteur. Jean-Didier Bakekolo est agent de sécurité, il contrôle les bagages à l’Aéroport Roissy Charles de Gaulle.

Dorothée Audibert-Champenois