Sibeth Ndiaye à BFM Tv : « Si je réussis, d’autres Noirs se diront que c’est possible »

Dimanche 31 mars 2019, alors qu’on l’annonçait partante de l’équipe d’Emmanuel Macron, c’est en force que la franco-sénégalaise a franchi les grilles de l’Hôtel Matignon. Sibeth Ndiaye venait d’être nommée porte-parole du gouvernement d’Édouard Philippe.

« Bienvenue chez toi, chère Sibeth ». Sur le parvis de l’Elysée, c’est sur ce ton amical  qu’a démarré la traditionnelle cérémonie de passation de pouvoir entre Sibeth Ndiaye et Benjamin Griveaux, ce lundi 1er avril 2019.

La veille au soir, des propos dissonants accueillaient  la nomination de Sibeth Ndiaye. La  nouvelle ministre cristallise en effet, une méfiance pour de nombreuses prises de position et des propos gênants révélés par la presse, elle était alors conseillère auprès d’Emmanuel Macron et chargée de la presse à l’Elysée.

Ce mercredi 3 avril 2019, Sibeth Ndiaye, invitée sur la chaîne en continu BFM TV,  a tenté de répondre en toute franchise aux questions de Ruth Elkrief sur les différentes critiques dont elle est la cible sur les réseaux sociaux et dans les médias.

«Yes la meuf is dead », à propos de ces quatre mots rapportés par le Canard Enchaîné,après la mort de Simone Weil, durant l’été 2017, , la réponse de Sibeth Ndiaye est sèche : « C’était un échange privé qui n’avait pas vocation à être public. » explique t-elle à Ruth Elkrief. Les yeux dans les yeux, l’ancienne conseillère en communication coupe net la journaliste de BFM TV en disant : « C’est complètement faux. Ce n’est pas du tout ce qu’il s’est passé (…) Simone Weil,  une grande dame, une grande féministe, décède. Vous imaginez l’émoi que cela représente. Beaucoup de journalistes m’appellent, environ une centaine. On me demande, à peu près deux heures après l’annonce du décès, si elle va bénéficier d’un hommage national. Donc je réponds au journaliste qui m’interroge : Aucune idée, la meuf est morte un peu moins de 24 heures. ».

Attaquée et critiquée sur sa couleur de peau, dans un éclat de rire, Sibeth Ndiaye,  née à Dakar de parents politiciens, se dit « vaccinée sur ce point de vue-là ». Un peu agacée tout de même, la femme de 39 ans s’emporte et dénonce les préjugés raciaux qui font fi des compétences : « Quand vous êtes une femme et qu’en plus vous êtes noire -parce que vous êtes cumularde- on met toujours en doute la raison pour laquelle vous êtes là. On vous dira que c’est de la discrimination positive, que c’est un peu du hasard, que c’est le fait du prince, que ce sont vos amitiés qui vous ont amené là où vous êtes ».

Enfin, Sibeth Ndiaye, une fidèle parmi les fidèles du Président de la République a récemment avoué qu’elle pouvait mentir pour protéger la vie privée du Chef de l’Etat, une nouvelle phrase qui ne passe pas, dans les rangs de l’opposition. Encore moins quand la nouvelle porte-parole du Gouvernement présente sa nomination comme son « nouveau job, mais pas un job comme un autre.»

Mariée et mère de trois enfants, des jumelles nées en 2010 et un petit garçon né en 2013, Sibeth Ndiaye peut, malgré toutes ces attaques, compter sur son mari, fils d’instituteurs, un originaire  de Cahors, qu’elle rencontre sur les bancs de l’UNEF : « Je suis aussi très consciente que cela ne serait pas possible sans le soutien de mon mari qui m’a toujours encouragée et a accepté de s’occuper de nos petits ». Pas macronien, comme le souligne le magazine Gala, Patrick Roques, un passionné de politique, a évolué chez les socialistes avant de devenir directeur général adjoint d’une société de HLM.

Invitée du 19h de Ruth Elkrief, Sibeth Ndiaye a évoqué des dossiers sensibles sur le financement de la dépendance de la Corse, sur la réforme des Retraites, la particularité du Président Macron. Nul doute que son nouveau job « sera non seulement d’expliquer le macronisme, mais plus largement ce qu’est la politique du gouvernement.»

Sibeth Ndiaye, "Oui on peut critiquer sans être raciste" (C'news Actus Dothy)

PARIS – DAKAR : Mère de trois enfants, mariée à un adjoint directeur général adjoint d’une société de HLM, Sibeth Ndiaye est depuis le 31 mars dernier une ministre dans le gouvernement d'Edouard Philippe. Cible favorite de l'opposition, la franco-sénégalaise avoue qu'elle accepte la critique d'où qu'elle vient… Dorothée Audibert-Champenois C'news Actus Dothy

Publiée par Antillesboxmail – Dothy sur Mercredi 3 avril 2019

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dotht
Crédit Photos l’Internaute/ Capture d’écran C’news Actus Dothy