Sibeth Ndiaye victime de menaces, la police judiciaire est saisie

Depuis son entrée en fonction « les menaces de mort par courriers ou appels sont systématiquement signalées aux services de police » a déclaré l’entourage de Sibeth Ndiaye. La police judiciaire a été saisie après des menaces contre la porte-parole du gouvernement.

Sibeth Ndiaye a reçu plusieurs appels malveillants dont certains viendraient d’une jeune femme vivant dans le sud de la France. Il s’agirait d’un femme d’une trentaine d’années qui vit dans l’Hérault, rapporte le magazine Le Point. Victime de menaces à plusieurs reprises, la porte parole LREM a porté plainte et une enquête a donc été ouverte par le Parquet de Paris.

La femme de 30 ans incriminée, a été convoquée, elle est connue des services de police et serait « l’auteure d’au moins deux appels ». Selon Le Point, la jeune femme habitant dans le Sud de la France l’enquête est passé des « de la police judiciaire parisienne à celle du service régional de police judiciaire (SRPJ) de Montpellier ».

Sibeth Ndiaye, porte parole du gouvernement d’Edouard Philippe est sans cesse attaquée sur les réseaux sociaux mais la protégée du Président s’est dit « vaccinée » : « Quand vous êtes une femme et qu’en plus vous êtes noire, vous êtes cumularde, on met toujours en doute la raison pour laquelle vous êtes là » rappelait Sibeth Ndiaye en avril dernier.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy
Images Capture d’écran/L’Internaute