Six nouvelles mesures d’urgence mises en place par le comité des décideurs de l’eau en Martinique

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :

Le comité des décideurs de l’eau s’est réuni pour le troisième suivi du plan d’urgence ce mardi 2 juin 2020 à la préfecture de la Martinique. A l’issue de la réunion six nouvelles mesures ont été prises pour tenter de résoudre la problématique de l’eau qui sévit sur l’île.

« Les travaux conduits depuis le début de la crise de l’eau ont permis la distribution de 10 000 m3 supplémentaires par jour avec la mise en place des forages de Cœur Bouliki, la pose de la 4ème canalisation de Séguineau et la réouverture du captage de Caféiere » indique le comité des décideurs de l’eau à l’issue, composé de l’Etat, d’élus locaux et des 3 opérateurs de l’eau, lors de la troisième réunion de suivi du plan d’urgence.

« La durée moyenne des coupures a été très fortement réduite grâce à l’augmentation des capacités de production, une meilleure coordination des opérateurs et une gestion plus équitable des déficits » poursuit le comité des décideurs de l’eau dans son communiqué.

Plusieurs plaintes ont été déposées par des abonnées et la Société Martiniquaise des Eaux (SME) a été condamnée par la justice à rétablir l’eau du robinet aux abonnés des communes de Sainte-Luce, Rivière-Pilote et Rivière-salée. Pour faire face aux difficultés persistantes, le comité a décidé de mettre en œuvre six nouvelles actions :

1) publication d’un tableau de bord quotidien des volumes produits, des livraisons entre opérateurs et des hauteurs d’eau dans les réservoirs critiques ;

2) engagement d’un plan de lutte de contre les fuites avec un objectif quotidien d’au moins 30 réparations par jour et la création par les opérateurs d’une adresse unique de signalement des fuites ;

3) mise en place d’un plan de performance des réservoirs ;

4) amélioration de la relation avec l’usager avec le renforcement des plateformes d’accueil et un objectif de taux d’appels perdus inférieur à 20 % ;

5) mise en œuvre des dispositions contractuelles de remboursement des abonnements en cas de défaut de service ;

6) présentation de l’avancement du plan d’actions aux collectifs d’ici le 6 juin 2020.