Sonia Romain conseillère municipale et membre de la Confrérie le « Brie de Coulommiers »

« Les Antilles font partie de la Gastronomie d’Ile-de-France même si le fromage reste encore un peu cher là-bas, les antillais en consomment. Je suis sûre qu’il est en train de trouver sa place sur nos territoires. »

Conseillère municipale, Sonia Romain est une élue de Coulommiers, une ville située en Seine-et-Marne en Ile-de-France. Dans ce département qui compte de nombreux châteaux, des lieux prestigieux et d’étonnants paysages naturels qui ont contribué à classer ces deux sites à l’Unesco, un produit fait la réputation internationale. De taille intermédiaire entre le camembert  et le brie, le  « Brie de Coulommiers » est un produit laitier fait avec du lait de vache cru. Il porte le nom de la ville où il a était produit autrefois, Coulommiers.

Membres fondateurs du Parcours de la Gastronomie en Ile-de-France, la Confrérie du Brie de Coulommiers a signé mercredi 27 mars 2019, la Charte du Parcours Gastronomique, en présence de Valérie Pécresse, la présidente du Conseil Régional d’Ile-de-France et de Babette de Rozières, la déléguée spéciale du circuit.

Sonia Romain, guadeloupéenne et columérienne d’adoption était au lancement de ce Parcours gastronomique initié par une autre guadeloupéenne, élue francilienne, Babette de Rozières. Surprise, l’antillaise qui commence son premier mandat d’élue, était bien loin des codes imposés quelques fois aux ultramarins. La conseillère municipale à l’enfance et l’éducation de la mairie de Coulommiers, n’avait pas pour mission de représenter le rhum, la banane ou le sucre antillais.

L’élue francilienne ne porte pas la toque et le costume blanc de la confrérie comme ses confrères, mais la guadeloupéenne avec sa médaille autour du cou, signale qu’elle est une digne représentante de la Confrérie du « Brie de Coulommiers » : « Je défends le fromage « Le Brie de Coulommiers ». C’est un fromage qui n’a pas encore obtenu son AOP (Appellation d’origine protégée), mais c’est notre objectif. Avec Laurence Picard et la Confrérie nous nous battons pour que le « Brie de Coulommiers » ait cette appellation qui identifie tous les produits de la Communauté européenne. »

Comme les six autres partenaires du Parcours Gastronomique d’Ile-de-France, le Brie de Coulommiers a répondu favorablement aux critères exigés par la déléguée spéciale, Babette de Rozières pour intégrer le Parcours de la Gastronomie en Ile-de-France. Les produits du terroir doivent visés l’excellence de la cuisine française, qui, selon Valérie Pécresse est un Art de Vivre à la française : « Nous avons un projet ambitieux pour la Maison du Fromage à Coulommiers et c’est l’occasion de le prouver dans ce Parcours. Nous devons aménagé notre site qui doit être avant-gardiste de l’innovation agroalimentaire» déclare Sonia Romain.

Le but final est de doter la Maison des Fromages de Brie de Coulommiers d’un équipement touristique majeur, en capitalisant sur la marque du nom et de développer la filière Brie, autour des éleveurs, producteurs de lait, fabricants de fromage, les affineurs et les revendeurs.

Pour avoir un label AOP, c’est un parcours du combattant, des démarches longues qui ne freinent pas la volonté de réussir de Sonia Romain : « Pour avoir ce label, nous devons rencontrer beaucoup d’associations, discuter de notre projet devant des élus, comme aujourd’hui avec Babette de Rozières qui nous donne une visibilité dans cet hémicycle ».

Mondialement reconnu et ayant toutes les faveurs des franciliens, Sonia Romain, ambassadrice du fromage estime que : « Le Brie de Coulommiers a toute sa place dans ce « Parcours de la Gastronomie en Ile-de-France».

Ce fromage à pâte mole et au lait de vache, incontournable dans l’assiette française s’invite désormais aussi sur les tables ultramarines. « Les antillais aiment le fromage et le bon vin », confie la guadeloupéenne qui ajoute : « Ce petit bout de France qui est de l’autre côté des océans fait partie intégrante du patrimoine français. Avec ce projet AOP pour le Brie de Coulommiers, les Antilles à travers moi, sont dans ce parcours, c’est l’occasion de se diversifier ».

Se faire connaître en Outre-mer et dans les autres départements de Métropole sont nécessaires au groupe pour se développer et obtenir leur précieux label AOP : « Nous avons une foire aux fromages et aux vins le 12 avril prochain. C’est l’occasion de venir goûter le « Brie de Coulommiers qui est excellent ». Le rendez-vous en Seine-et-Marne est lancé, un rituel pour la guadeloupéenne et pour les franciliens et touristes qui découvrent les produits du terroir dans ces événements gastronomiques qui se tiennent régulièrement en Ile-de-France.

 

 

Au Conseil Régional d’Ile-de-France, l’hémicycle se vide et Sonia Romain se dirige vers Babette de Rozières qu’elle considère comme un modèle : « Je suis très fière. C’est quelqu’un que j’aime beaucoup et qui défend corps et âme, la cuisine en général et la cuisine antillaise. Elle n’oublie pas d’où elle vient. C’est une personne que j’admire beaucoup. Babette de Rozières est sur tous les fronts, on la voit sur les plateaux de télévision, on l’écoute à la radio, On la suite dans ses émissions culinaires. C’est une fierté pour nous les antillais, elle nous donne l’envie de se positionner aussi ».

Reportage Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy
Crédit Photos C’news Actus Dothy