Sylvie Dixit prof de Gwo Ka Fitness voyage avec sa musique et ses danses entre Paris et Londres

Sylvie Dixit est une femme « kombit », fervente défenseure de ses traditions, elle partage  sa musique, apprise très tôt à Pointe-à-Pitre, entre Paris et Londres. Sa culture est celle du Gwo Ka, cette musique qui se danse avec le Ka, le tambour guadeloupéen. Pour la troisième fois, la danseuse est invitée par l’association Ziloka basée dans le sud de Londres qui la sollicite  après ses deux premières interventions. Deux prestations réussies, confirmées par les notes qui lui ont été attribuées par le public antillais, caribéen et britannique.

Fort de ce succès, Stella Lucien, la martiniquaise responsable du groupe Ziloka n’aurait pas manqué de rappeler Sylvie Dixit pour cette nouvelle édition de Gwo Ka Fitness. Et, l’artiste guadeloupéenne se prépare  pour une nouvelle journée dont l’objectif est de faire connaitre les traditions musicales des Antilles de langue française. Le rendez-vous est programmé le samedi 16 novembre dans le sud de la capitale. L’occasion de savoir un peu plus sur ce prof de danses traditionnelles qui précise que son principal objectif est de « transmettre son savoir et partager sa passion» du Gwo Ka.

Stella Lucien (Ziloka) et Sylvie Dixit 

Danseuse depuis plus de dix ans, chorégraphe du groupe Vivi Ka Danse Mouvé et de l’Association Ka Fraternité à Paris, Sylvie dispense des cours de danses sur le rythme Gwo Ka et anime des ateliers. Sylvie Dixit est une autodidacte responsable. Le Gwo ka qui coule dans ses veines, elle n’a eu de cesse de le perfectionner, en observant les danseurs dans les soirées de chants et de danses en Guadeloupe. Toujours à l’écoute, toujours présente, attentive elle apprend en décodant les prestations d’illustres musiciens hommes et femmes de son île. Les tambours, le ti bwa, le cha cha, les pas de danse, les tenues pour danses, toujours en Live, elle ne rate presque rien. Dix ans plus tard, c’est une femme aguerrie aux techniques du Ka qui en métropole ouvre ses ateliers et cours de danses Gwo Ka.

Tous les trois mois, la jeune femme quitte la banlieue parisienne où elle habite pour Brixton, le quartier le plus populaire du Sud de Londres. Ces ateliers (workshops) sont organisés par le groupe culturel Ziloka, ce sera le troisième Workshop Gwo Ka Fitness que la responsable de Ziloka, Stella Lucien, d’origine martiniquaise, organise le 16 novembre prochain. Comme au pays, les cours de Sylvie se déroulent principalement en français, un peu en anglais et parfois en créole.

Pourquoi mélanger le Fitness et le Gwo Ka, Sylvie s’explique : « Le Gwo Ka apporte surtout de la chaleur au Fitness. C’est en quelque sorte la possibilité de faire du sport sur les rythmes traditionnels». Comme le rappelle Stella Lucien, « il permet de faire du sport en combinant des pas et rythmes traditionnels en live. C’est aussi un moyen d’aborder le Gwo Ka de façon ludique».

Les percussionnistes qui accompagnent Sylvie Dixit sont des musiciens expérimentés qui évoluent au sein du groupe antillais Ziloka. Quant à Sylvie, son rôle est de proposer de nouvelles chorégraphies, de mettre au point des techniques de danses Gwo Ka pour les ateliers (workshop) et de rassembler les antillais autour d’une de leurs traditions communes, celle de la danse.

« Les rendez-vous avec le public sont réguliers et les workshops sont un bon compromis pour les personnes qui aiment le Gwo Ka, mais qui ne peuvent pas suivre régulièrement les activités de l’association Ziloka. » conclut Stella, qui reconnait que « c’est là une bonne opportunité d’accueillir également de nouveaux membres» .

Silvie Dixit comme Stella Lucien sont unanimes quand elles avouent que plus que mettre en avant le groupe culturel Ziloka et proposer des ateliers et des cours de danses durant le Gwo Ka Fitness « c’est surtout la volonté commune de partager notre passion pour le Gwo Ka et notre culture sur le territoire anglais» . Rendez-vous au Dulwich Road, Brockwell Lido. Herne Hil, London SE24 OPA. L’Association Ziloka est basée à Brixton, aux lieux même des cours et workshops de Gwo Ka Fitness.

Publiée par Vivi DS sur Dimanche 27 octobre 2019

Dorothée Audibert-Champenois/Facebokk Twitter C’news actus Dothy
Images SD pour C’news Actus dothy