Teddy Léopoldie, 17 ans, tué devant son lycée

Vues : 511

Teddy Léopoldie

Teddy Léopoldie, un jeune lycéen de 17 ans a été tué d’un coup de couteau ce mardi 21 septembre 2010 entre midi et 13 heures, devant son établissement scolaire, le LP Batelière, à Schoelcher.

A l’origine de cette tragédie, une confrontation avec des jeunes de la cité Ozanam Batelière, un HLM a proximité du lycée. Deux autres lycéens de 15 et 16 ans qui tentaient de porter secours à leur camarade, ont été blessés dans la bagarre. Leur vie ne serait pas en danger.

Même si le motif de ce drame reste encore flou, il semblerait que le jeune lycéen décédé aurait tout simplement insulté la petite amie d’un de ses agresseurs.

Un groupe de cinq jeunes dont l’auteur présumé du coup mortel a été arrêté. L’enquête suit son cours, mais les gendarmes restent vigilants, car ils craignent une chasse à l’homme dans les jours qui suivent, après cet homicide.

Mise à jour du 23 septembre 2010

Après la mort de Teddy Léopoldie tué devant son lycée le mardi 21 septembre, les activités scolaires ont du mal à reprendre au Lycée Lumina Sophie de La Batelière à Schoelcher. Les élèves révoltés et traumatisés, comprennent très mal l’origine de cette violence gratuite et acceptent difficilement la mort de leur camarade.

Le Président du Conseil Régional Serge Letchimy et Le Recteur d’Académie André Siganos, ont parlé aux élèves  pour les rassurer. Selon le Chef d’établissement la sécurité règne à l’intérieur du lycée, mais à l’extérieur « des guets-apens » attendent les élèves, rajoute-t-il.

Une cellule d’écoute psychologique à été mise en place pour les élèves qui en ont besoin.

Mise à jour du 24 septembre 2010

D’après les résultats de l’autopsie, Teddy Léopoldie aurait reçu pas moins de six coups de couteau à la cuisse. La lame de l’arme blanche mesurait au moins 10 cm.

Pour le procureur de la République, il n’y a aucun doute, des éléments de préméditation sont avérés, après diverses auditions.  En effet le mardi 21 septembre les cinq agresseurs, ont attendu pendant 3 heures devant le lycée, entre 10 et 13 heures, déterminés à régler leurs comptes avec  Teddy. Il semblerait que le groupe était déjà impliqué dans une précédente bagarre, quatre garçons et une jeune fille de 16 ans du Lycée Lumina Sophie (LP Batelière). C’est cette adolescente qui aurait appelé les autres à la rescousse et la bagarre à vite tourné à la tragédie. Puis il y a l’acharnement, une multiplication des coups de couteau qui confirment l’intention d’homicide.

Interrogée au micro de RFO, la mère de Teddy, dit pardonner à l’adolescente qui selon elle, sera jugée par Dieu. Elle était hier en tête d’une marche organisée par le LP Batelière. Malgré la douleur, cette mère de famille de trois enfants, reste digne et appelle au calme.

L’auteur présumé des faits et les quatre autres ont été placés en détention provisoire au centre pénitentiaire de Ducos. Ils risquent plusieurs années d’emprisonnement.


11 commentaires :

  1. ARNOUX Peggy

    Que se passe-til en Martinique?Pourquoi nos jeunes sont-ils si violents? Faut-il
    leur faire visiter la prison pour qu’il prennent conscience de ce qu’est la LIBERTE?Parents où êtes-vous?Qu’avez-vous fait de votre éducation et de celle de vos enfants?Je suis attérée,en colère! Moi je rétablirais la PEINE DE MORT!!!(oui j’assume mes propos)!car les animaux tuent pour se nourrrir,alors que ces individus tuent GRATUITEMENT.Se sont des Criminels et leurs Parents Aussi.Bon Courage à la maman de ce jeune homme.

    1. LePassant

      Pour la peine de mort, je ne sais pas, mais dans le fond, je suis d’accord avec toi Arnoux.
      OU SONT LES PARENTS ??
      Elle est passée ou la volée qu’on donnait aux enfants non respectueux des valeurs de l’homme.
      Alors, pour une insulte, on va poignarder un gamin.
      ON SE SENT MAFIA !
      Je ne comprends pas pourquoi cette violence gratuite.
      Je dis OUI à plus de répression.
      Les ti gars qui se baladent à ne rien foutre de leur vies et à jouer aux gangsters au lieu de réellement chercher du travail devraient faire de la garde a vue 3 fois par semaine et se faire prendre une bonne correction morale de la part des gendarmes.
      Je suis déçu de mon pays qui suit bêtement les habitudes des STATES.
      Ne voulons nous pas faire briller la Martinique autour du monde.
      Aidez nous les jeunes. Soyez vous aussi fiers d’être Martiniquais.
      Que Dieu vous pardonne.

      1. Pfffffffffffffff972

        le problème qu’en Martinique soit les patrent ne battent pas leur enfant soit ils les battre de façon extrêment violente comme ce fut mon cas il n’y a pas de juste milieu et de mesure, la violence des parents se déchaînent ensuite les jeunes deviennent à leur tour violents et quand ce ne sont pas les coups c’est la violence des propos de certains parents entendus petits par ces mêmes jeunes. Ayant été battu jusqu’à mes 19 ans je suis contre les coups ça ne sert à rien mais ça rend plus violent soit verbalement ou soit physiquement j’en sais quelque chose , ça empêche aussi de progresser dans sa vie intime ou parcours professionnel, la violence engendre la violence , on ne trouve pas normal qu’un homme batte une femme qui est une adulte comme lui, alors pourquoi on admet dans nos sociétés qu’un adulte bat un enfant? un enfant ce n’est pas un animal. j’ai beaucoup de cousins et d’amis qui n’ont jamais été battu, et pourtant ils n’étaient pas mal éduqués et ont bien réussi la vie. C’est surtout un problème d’éducation. Les garçons sont trop gâtés et trop couvés ici quand ils sont petits ensuite quand ils nous font honte on les bats et on voit ce que ça donne après.

  2. line Dinal

    comportement incompréhensible. Je suis très très en colère contre ces jeunes ki s’entretuent. En apprenant cette nouvelle g eu les larmes aux yeux. Pourkoi? Pourkoi? C trop facile de tuer

  3. BINA

    j’ai le meme sentiment que toi Peggy, finalement retablir la peine de mort c desolant à dire mais ce serait aussi un electrochoc pour certain… mes mots ne refletent pas ma terrible colère, ecoeurée depuis cela bien longtemps du monde où nous vivons ce nouveau drame reflete l’evolution negative que prend notre si petite ile… PARENTS PRENONS NOTRE ROLE AU SERIEUX!!!!!

  4. Pfffffffffffffff972

    Tant de violences gratuites pourquoi ? pour un regard , pour une parole , pourquoi? Il est temps que la cité Ozanam soit nettoyée de tous ces délinquants qui ne foutent rien de leur 10 doigts et qui pour un rien tuent des jeunes qui eux vont à l’école.
    La jeune fille qui a appelé ses amis contre Teddy, mérite de faire au moins 10 ans de prison. Pour une altercation tu appelles tes camarades vraiment c’est lamentable.
    C’est trop facile de dire qu’on est pauvre et de ne rien faire de sa vie. Je viens d’une cité hlm , j’ai été battue pendant des années, ça ne m’a pas empêché de vouloir m’en sortir même si ça appris du temps. Aujourd’hui j’ai bac plus 5 et je suis enseignante. Et pourtant à mon époque tout le monde trouvait normal que ma mère passait son temps à me battre pour rien , aucun prof ni assistante sociale ne m’a aidé au contraire, au lycée bellevue au collège de terreville les profs passaient leur temps à enfoncer les plus démunis, malgré les coups, la misère , les moqueries de mes camarades parce trop grosse trop noire , parce que mes chaussures n’étaient pas de marques je m’en suis sortie. Alors qu’on en me parle pas de pauvreté et de chômage comme circonstances atténuantes. On donne tout aux jeunes d’aujourd’hui. Ils sont assis là ils ne font rien pour s’en sortir , choisissent la facilité. En prison la vie n’est pas rose, ce sont les familles qui doivent tout payer pour les détenus, ce sont les familles qui sont condamnées.Et les prisonniers dont les familles refusent de les aider à cause d’un crime trop violent par exemple, vivent dans le démuni total.Je suis en colère que Teddy soit mort encore un jeune mort bêtement.

  5. Sandra

    Il n’y a pas de violence gratuite, il n’y a que de la mauvaise éducation. Deux choses m’interpellent dans cet article. Tout d’abord, la photo d’illustration. On y voit Teddy qui se prend en photo dans la salle d’étude (permanence) d’un collège. En arrière plan, son camarade assis dans une posture qui n’est pas celle qu’on attendrait d’un élève dans une salle d’étude. Non respect des règles élémentaires de savoir vivre. La deuxième chose qui attire mon attention, je cite: »(…)le jeune lycéen décédé aurait TOUT SIMPLEMENT INSULTÉ la petite amie d’un de ses agresseurs. » Banalisation de la violence verbale. Je travaille en milieu scolaire et je sais d’expérience que les jeunes se laissent volontiers aller aux écarts de langage, mais qu’ils ne tolèrent rien de ce qu’ils appellent « un manque de respect »: regard de travers, paroles incomprises, insultes. Je suis navrée, mais tant que l’on attendra que l’école éduque nos enfants (ce dont elle n’a ni le temps, ni les moyens, ni même la vocation) les choses ne changeront pas. Car enfin, qui est responsable de l’éducation de nos enfants, si ce n’est nous mêmes: parents, grands-parents, oncles et tantes ? Quand un enseignant signale à un parent la mauvaise attitude de son enfant: « ah oui, mais qu’est ce que vous lui avez dit pour qu’il réagisse comme ça ? », ou encore « mais il faut le comprendre, c’est pas de sa faute ». Rejet de la responsabilité, déni du problème. Alors, oui, nous sommes tous indignés de ce qui est arrivé à cet adolescent, et c’est normal. Mais il faut dépasser cela et reprendre en main l’EDUCATION de nos enfants. Arrêtons de nous voiler la face, de rechercher des coupables (les voyous d’Ozanam n’ont pas de parents, proches ou éloignés ?) alors que nous sommes les seuls responsables de ce massacre. Elever un enfant est la chose la plus difficile qui soit, surtout dans l’état actuel des choses. Mais il en va de l’avenir de ces êtres que NOUS avons mis au monde.

  6. Ti ch@b!nedu97two

    pk faire mourri la jeunesse alor k il n ont meme pa encor constuir leur vie n on pa eu d enfant et mourrir a coup de couto pendan ce temps on c ke l on est face alla mort sa c terrible moi je di ke les jeune ki lon tuer sont imbécile juste pour des mots une parole une reflex toi ki le recoi tu c si c vrai ci c pa vrai donc pk suprimé la vie d un etre humain moi je di k il fodrai les tuer a petit feu ossi pour savoir ce ke sa fait mai kan meme pardonné les DIEU di kil fo toujour PARDON meme si les autre on torre chake jour c kom sa les jeune mor par millier des vieux oui d accor mai ceux ki nn pa profite de la vie sa c terrible en plu devan son lycée il per la vie cela pertube tou les jeune de cette etablisemen l année prochai ki va vouloir y inscrire leur enfant maintenan personne ne vca vouloir y allé moi je di S INCEREMEN COURAGE A SA FAMMILE KI EST DESEPERER MAI UNE CEUL CHOSE LA VIE CONTINUE meme si ce n etai pa arrivé maintenan se cereai arrivé plu tard donc COURAGE A TOUS KI SONT TROMATISER BIG KISS

  7. L'inconnu972

    Peut ètre que je connaissais les gas qui l’ont fait mais je trouve sa lache de la part de mes amis de l’avoirs fait déja quil y a du 5contre 1 mais avec arme en plus c désolant.Haureusement que se jour la je n’étais pas resté avec eux

Les commentaires sont fermés