Téléphone interdit au volant même à l’arrêt : Quelles sanctions ?

Vues : 1217

Même à l’arrêt, téléphoner en voiture est désormais interdit

Le fait de s’arrêter, même momentanément, sur le bord d’une voie de circulation et de tenir à la main son téléphone constitue bel et bien une infraction au code de la route, sauf cas de force majeure (panne, accident, etc.).

Un automobiliste a été verbalisé alors qu’il téléphonait au volant de son véhicule, moteur en marche, sur la voie de droite de la chaussée. Son argument selon lequel il était en stationnement – auquel cas l’usage du téléphone est autorisé – et non pas en circulation n’a pas été retenu.

Pour les magistrats, un véhicule arrêté sur une voie de circulation pour une cause autre qu’un événement de force majeure doit être considéré comme étant toujours en circulation.

Que risquez-vous si vous êtes surpris téléphone en main ?

Vous serez sanctionnés d’un PV avec une amende de 135€ et un retrait de 3 points sur le permis si vous êtes pris téléphone en main, y compris si votre véhicule est à l’arrêt !

Le téléphone au volant est interdit d’après l’article R412-6-1 du code de la route. L’utilisation du portable tenu en main en voiture ou à 2 roues, qu’il s’agisse d’un appel à l’oreille ou de l’envoi d’un SMS.

La loi devrait se durcir à partir de 2019 avec le retrait temporaire du permis s’il est avéré que l’utilisation du mobile au volant a été une gêne dans une manœuvre, comme le non-déclenchement d’un clignotant.

Sources : interetsprives.grouperf.com et legipermis.com
Photo : lavenir.net