Tennis : L’Antillais Gaël Monfils en larmes à l’Open d’Australie

Après des 8es finales l’an dernier, Gaël Monfils est éliminé dès le 1er tour de l’Open d’Australie. Il s’agit de la 7e défaite consécutive pour l’Antillais. C’est un jeune homme en pleurs qui s’est ensuite confié aux journalistes.

« Je suis à terre. Je n’ai pas de confiance. Je joue mal. Je ne me sens pas bien. Ça se voit. Ça se ressent. C’est compliqué ».

Ce sont les premiers mots d’un Gaël Monfils en larmes après sa défaite hier lundi au premier tour de l’Open d’Australie.

L’Antillais, n°1 Français, s’est incliné face au Finlandais Emil Ruusuvuori (86e mondial), après cinq sets et 3h46 d’efforts.

« J’essaie d’être patient, je bosse. Mais je n’arrive pas à trouver le bon tempo, la bonne cadence, mon jeu » confie le joueur de 34 ans.

La défaite de trop ?

L’an dernier, Gaël Monfils avait atteint les huitièmes de finale à Melbourne. Mais depuis des mois il enchaine les défaites.

On avait pensé que son changement de coach – désormais Günter Bresnik – aurait changé les choses, boosté La Monf. Mais rien n’y fait.

« J’ai zéro confiance. Je n’ai pas de repères, c’est dur » poursuit-il, devant des journalistes, à moitié surpris par le « craquage » de l’Antillais.

Si à aucun moment, il n’a été question d’une fin de carrière précoce, les observateurs s’interrogent sur son avenir. Affaire à suivre.